Publicité

APPEL

L'Afrique doit être mieux représentée au Conseil de sécurité, selon Cyril Ramaphosa

L'Afrique doit être mieux représentée au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, dont «la composition actuelle ne reflète pas le monde dans lequel nous vivons», a plaidé mardi 22 septembre le président sud-africain Cyril Ramaphosa lors de l'Assemblée générale des Nations unies.

Crédit Photo : PSA
Crédit Photo : PSA

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa.

«L'Afrique du Sud siège actuellement, pour la deuxième année, comme membre non-permanent», a rappelé, via un message audiovisuel filmé dans son pays, Cyril Ramaphosa, qui assure aussi actuellement la présidence tournante de l'Union africaine (UA). Le Conseil de sécurité compte cinq membres permanents, héritage de la Seconde guerre mondiale (Chine, USA, Grande-Bretagne, France et Russie), et dix autres membres assurant une rotation et qui sont élus pour des mandats de deux ans.

«Suspension du paiement des intérêts de la dette publique et extérieure de l'Afrique»

«Alors que l'ONU fête son 75ème anniversaire, nous réitérons notre appel à une meilleure représentation des pays africains au Conseil de sécurité et que cela soit examiné avec urgence lors des négociations intergouvernementales», a déclaré Cyril Ramaphosa. «C'est seulement grâce à un Conseil de sécurité réformé et inclusif que nous pourrons collectivement résoudre certains des conflits les plus anciens», a-t-il ajouté.

Evoquant les conséquences de la pandémie de coronavirus sur les économies africaines, il a plaidé pour «la suspension du paiement des intérêts de la dette publique et extérieure de l'Afrique». La pandémie retarde les projets de développement de l'Afrique car il a fallu allouer à la lutte contre le coronavirus des budgets initialement destinés «au logement, la santé, l'eau, l'hygiène publique, l'éducation». «Nous devons affronter la pourriture de la corruption qui prive nos populations des opportunités et des services qui sont leur droit», a rappelé celui qui a été élu en Afrique du Sud notamment autour de cette promesse.

Ce proche de Nelson Mandela a évoqué aussi le mouvement #Blacklivesmatter qui aura marqué l'année 2020. Venant d'un pays «qui connaît trop bien le supplice d'un racisme institutionnalisé», le président sud-africain a appelé à une «action rapide» contre le racisme, «qu'il soit commis par des individus, des sociétés, des responsables ou des Etats».

LSI AFRICA avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article L'Afrique doit être mieux représentée au Conseil de sécurité, selon Cyril Ramaphosa, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.