Publicité

PANDÉMIE

Coronavirus : une prison sud-africaine touchée par la pandémie

La pandémie de COVID-19 a touché une prison sud-africaine, infectant 23 fonctionnaires et trois détenus, ont annoncé dimanche les autorités.

Crédit Photo : Ternk Marcel
Crédit Photo : Ternk Marcel

Image d'illustration.

Selon le ministère de la Justice et des Services correctionnels (DJCS), de nouveaux cas pourraient bientôt être signalés, les résultats d'une campagne de dépistage de masse étant encore en attente dans l'Etablissement correctionnel d'East London, dans la province du Cap-Oriental.

Cet établissement pénitentiaire a enregistré son premier cas confirmé le 6 avril, ce qui a incité l'Institut national des maladies transmissibles (NICD) à lancer deux jours plus tard une campagne de dépistage de masse pour 266 fonctionnaires et 268 détenus. Les résultats restants devraient être publiés le 14 avril, et le nombre de cas confirmés devrait donc augmenter à cette date, a indiqué le DJCS.

"D'autres tests sont en cours pour les fonctionnaires et les détenus de toute la Zone de gestion d'East London, où plusieurs sites ont été réservés à des fins de quarantaine et d'isolement", a ajouté le DJCS. Ce nouveau développement intervient alors que l'Afrique du Sud a enregistré un total de 2 028 cas confirmés dont 25 décès à la date de samedi.

Dimanche, après une visite dans cette prison, le ministre de la Justice et des Services correctionnels Ronald Lamola s'est déclaré convaincu que les fonctionnaires et les détenus infectés se remettraient de la maladie. "A l'heure actuelle, nous voulons que tous les Sud-Africains s'abstiennent de paniquer, car nous avons mis en place une stratégie cohérente contre le COVID-19, en combinant l'expertise des différentes sphères du gouvernement", a-t-il indiqué.

Le NICD travaille notamment à identifier toutes les personnes ayant été en contact avec les fonctionnaires testés positifs, afin qu'elles puissent se placer d'elles-mêmes en quarantaine jusqu'à ce qu'elles aient été testées et autorisées à reprendre une activité normale, a-t-il ajouté. "Nous avons pris des mesures immédiates pour empêcher toute propagation du virus à partir des cas positifs déjà enregistrés", a-t-il déclaré. 

Bill Conors

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Coronavirus : une prison sud-africaine touchée par la pandémie, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.