Publicité

ÉLECTION

Les Algériens votent pour une présidentielle sous tension et contestée

Après pratiquement dix mois d'une contestation populaire massive et inédite ayant emporté le président Abdelaziz Bouteflika, les Algériens votent jeudi pour élire son successeur lors d'une présidentielle perçue comme une manoeuvre de survie du régime.

Crédit Photo : Al Walli
Crédit Photo : Al Walli

Les Algériens votent pour élire le successeur du président Abdelaziz Bouteflika.

Les quelque 61.000 bureaux ont ouvert comme prévu à 08H00 (07H00 GMT) à travers le pays, selon l'agence de presse officielle APS. A Bab el Oued, une centaine d'électeurs, dont de nombreux jeunes, se pressait déjà, contre toute attente, devant le principal bureau de vote de ce quartier populaire d'Alger, a constaté une journaliste de l'AFP. Le "Hirak", mouvement antirégime né le 22 février qui a obtenu la démission en avril de M. Bouteflika, n'a montré aucun signe d'essoufflement et reste farouchement opposé à ce scrutin que le pouvoir, aux mains de l'armée, veut organiser coûte que coûte, malgré un contexte tendu.

Le mouvement dénonce une "mascarade électorale", exige plus que jamais la fin du "système" au pouvoir depuis l'indépendance en 1962 et le départ de tous ceux qui ont soutenu ou pris part aux 20 ans de présidence de M. Bouteflika. Les cinq candidats sont tous considérés par la contestation comme des enfants de ce "système". Vendredi, la dernière manifestation hebdomadaire avant l'élection a rassemblé une foule monstre, montrant l'étendue du rejet. Et, à moins de 24 heures du scrutin, des milliers de manifestants ont encore affiché mercredi leur détermination à Alger aux cris de "Pas de vote!" Ils ont forcé un important dispositif de police qui n'a pu les disperser qu'en chargeant violemment.

Les bureaux de vote doivent fermer à 19H00 (18H00 GMT), mais aucun chiffre ne devrait être disponible immédiatement. Lors des précédents scrutins, le taux de participation avait été annoncé tard dans la soirée, et les résultats le lendemain. En fonction du résultat, un second tour pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Les Algériens votent pour une présidentielle sous tension et contestée, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.