Publicité

INNOCENTÉ

Banque africaine de développement: Akinwumi Adesina blanchi par les experts

Le panel d'experts indépendants dirigé par Mary Robinson a disculpé définitivement lundi le président de la Banque africaine de développement (BAD) Akinwumi Adesina d'accusations de mauvaise gestion par le comité d'éthique interne, selon son rapport dont l'AFP a obtenu copie.

Crédit Photo : Kola SULAIMON
Crédit Photo : Kola SULAIMON

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwunmi Adesina, le 21 décembre 2019 à Abuja.

"Le panel est d'accord avec le comité (d'éthique de la BAD) dans ses conclusions sur les allégations contre le président et estime qu'elles ont été correctement examinées et rejetées par le comité", conclut le panel dans son rapport adressé lundi à la BAD.

Ce panel de trois experts, dirigé par l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson, avait été chargé début juillet par le conseil des gouverneurs de la BAD d'une "revue indépendante" sur le travail du comité d'éthique de l'institution basée à Abidjan, qui avait totalement blanchi M. Adesina de multiples et embarrassantes accusations portées par des "lanceurs d'alerte" anonymes.

"La disculpation d'Akinwumi Adesina de toutes les allégations contre lui confirment sa compétence et son intégrité à la tête de la BAD (...) Le Nigeria le soutient pleinement" pour un second mandat, a réagi le président nigérian Muhammadu Buhari mardi. 

Ce feuilleton médiatico-financier qui dure depuis avril, lorsque les accusations ont fuité dans les médias, a déstabilisé l'institution panafricaine de développement, et particulièrement son président, élu en 2015 et seul candidat à sa succession, prévue fin août. M. Adesina, 60 ans, ancien ministre de l'Agriculture du Nigeria, s'est dès le début vigoureusement défendu, rejetant en bloc toutes les accusations et clamant son "innocence".

Le panel, dirigé par Mme Robinson, avocate de profession qui a aussi été Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme de 1997 à 2002, a considéré que les seize accusations qui visaient M. Adesina avaient été correctement examinées par le comité d'éthique de la BAD, au regard des règlements et procédures internes de la Banque, considérant notamment que les lanceurs d'alerte n'avaient pas apporté de preuves.

LSI AFRICA avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Banque africaine de développement: Akinwumi Adesina blanchi par les experts, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.