Publicité

JUSTICE

Bénin : Patrice Talon propose un projet de réforme juridictionnelle africaine

Le président béninois Patrice Talon a prévu d'exposer à ses pairs lors de la prochaine conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA), un projet de réforme des institutions juridictionnelles de l'UA à travers la mise en place rapide d'une Cour africaine de justice et des droits de l'homme, a annoncé lundi soir à Cotonou, le ministre béninois de la Justice, Sévérin Quenum.

©Présidence du Bénin
©Présidence du Bénin

"Cette proposition du président Patrice Talon rejoint les idées développées lors de la 3e session ordinaire de l'Assemblée des chefs de l'Etat de l'Union africaine tenue en juillet 2004 à Addis-Abeba en Ethiopie", a-t-il indiqué, précisant que cette proposition du chef de l'Etat béninois permettra l'amélioration du fonctionnement des juridictions de l'UA.

S'exprimant au cours d'une conférence de presse ce même jour dans la métropole béninoise, M. Quenum a déploré le fait que depuis plusieurs années déjà, certaines décisions de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) aient suscité de très vives préoccupations en raison de graves incongruités, au point de conduire la Tanzanie, pays hôte, et le Rwanda à se désengager en matière de recours individuels et des ONG.

"C'est justement la réitération et la récurrence de ces dérapages qu'il n'est pas possible de sanctionner et que la Cour elle-même ne donne pas l'air de vouloir corriger, en dépit des remous qu'elle provoquent en son propre sein, qui ont amené notre pays, le Bénin, à initier dans le courant du mois de mars dernier son désengagement en matière de la compétence individuelle, objet d'une double notification dès le 16 mars 2020 au président en exercice de l'Union africaine et au président de la Commission de l'Union en tant que dépositaire des instruments juridiques", a-t-il expliqué.

La Cour africaine des droits de l'homme et des peuples est une cour régionale créée par les pays africains afin d'assurer la protection des droits de l'homme et des peuples, des libertés et des devoirs en Afrique. Elle complète et renforce les fonctions de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples.

LSi Africa avec Xinhua

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Bénin : Patrice Talon propose un projet de réforme juridictionnelle africaine, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.