Publicité

Bénin : Corentin Kohoué, le vétéran de la politique qui veut 'battre' Talon dans les urnes

Trois duos sont en lice pour la présidentielle du 11 avril au Bénin. Le candidat Corenthin Kohoué et son colistier Iréné Agossa lancent le pari de remporter l’élection. Pur jeu politique ou réelle ambition politique bien fondée ?

Crédit Photo : DNC
Crédit Photo : DNC

Corentin Kohoué, candidat à la présidentielle du 11 Avril 2021.

La voix légèrement lourde, avec ses lunettes d’enseignant, l’homme est concentré sur les messageries de ses deux portables. Il demande 5 minutes pour finir la lecture d’un message… S’il n’est pas en réunion politique (plusieurs par jour), Corentin Kohoué, est au téléphone « pour préparer l’équipe pour le combat qui vient ».

En réalité, le candidat à la présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin mène deux combats : rallier à sa candidature plusieurs cadres de son parti « Les Démocrates » duquel il a été suspendu il y a quelques jours, et mobiliser ses équipes qui doivent animer la campagne. « Je suis peiné de perdre du temps pour répondre à ceux qui pensent que nous sommes en combinaison avec le pouvoir en place. L’obtention des parrainages était une condition pour être candidat. Nous nous sommes battus pour les avoir… Je remercie d’ailleurs mon colistier Iréné Agossa qui a fait preuve d’une intelligence politique dans les négociations avec les députés pour l’obtention des parrainages », explique Corentin Kohoué qui fustige le manque de considération de ses camarades du parti. « Je vous assure que si c’était eux qui avaient obtenu les parrainages, Monsieur Agossa et moi les aurions soutenus. Ce mépris de mes camarades démocrates doit cesser », précise-t-il, dans une colère à peine voilée. Ces propos de colère, il les avait déjà tenus le mercredi dernier lors de sa conférence de presse avec son colistier, deux jours après la publication de la liste définitive des candidats par la Cour Constitutionnelle. 

Administrateur…et surtout politicien 

A 67 ans, Corentin Kohoué est un vétéran de la politique béninoise. L’un des acteurs politiques qui ont émergé, au lendemain de l’historique Conférence Nationale que le pays a connue. Les premières fréquentations politiques de l’homme remontent aux années 60. « J’assume complètement ma proximité avec les communistes dès 1967. C’était une école. Chez les communistes, j’ai appris le sens de l’engagement et la stratégie politique qui doit accompagner une vision politique. Je fus un sympathisant du Parti Communiste du Dahomey… » renchérit le politique. Après ses classes chez les communistes, il se concentre sur ses études…

Au début des années 90, l’homme fait ses pas dans la sociale démocratie, en travaillant activement, aux côtés d’autres personnalités comme Bruno Amoussou, Emmanuel Golou et Félix Essou Dansou, pour le lancement du Parti Social-Démocrate (PSD). Député sous la bannière du PSD, l’Economiste et Administrateur Civil a été aussi aux commandes de la Société Béninoise d’Electricité et d’Eau (SBEE). Entre temps, il rompt les amarres avec le PSD et entre dans la Majorité présidentielle de Boni Yayi. Préfet des départements du Couffo et du Mono entre 2008 et 2016, il a laissé le souvenir d’un Administrateur rigoureux. « Le Préfet Kohoué était attaché au respect des règles et des lois. Je dirais un Administrateur très professionnel et rigoureux mais qui savait faire des concessions quand la situation l’imposait », confie un ancien Maire du département du Mono. 

Aujourd’hui membre « suspendu » du parti « Les Démocrates » dont il est pourtant l’un des vices-présidents, il aborde la présidentielle d’avril avec un air plus politique que jamais. « Les vrais politiques qui savent lire les situations politiciennes doivent savoir que la raison se trouve de notre côté et que nous pouvons battre le régime de Patrice Talon dans les urnes. »

« Les Béninois sont fatigués de Talon »

Le duo Corentin Kohoué – Iréné Agossa résume son projet de société à un mandat de transition. « Notre discours est clair : Si les Béninois nous font confiance, nous allons remettre beaucoup de lois à l’endroit pour restaurer la confiance entre nous Béninois. Rien n’est possible sans la confiance. Nous ferons évidemment des investissements forts et raisonnables dans les secteurs de la santé, de l’éducation et des infrastructures. Sans oublier l’urgence de mieux organiser la lutte contre l’épidémie du Coronavirus », annonce-t-il sans aller dans les détails. « Au moment de la campagne, nous expliquerons notre vision de mandat de transition aux Béninois. » dit-il. 

Pour l’instant, cet amateur de marche sait que le marathon que représente cette élection pourrait réserver quelques petites surprises. « Notre candidature est une candidature de l’étonnement. Vous verrez : la surprise viendra de notre côté… », lâche Corentin Kohoué, un sourire en coin.

Céline Bruneau

Commentaires (2)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Bénin : Corentin Kohoué, le vétéran de la politique qui veut 'battre' Talon dans les urnes , ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

MM
Moctary Martin

Courage et felicitation à mon ex préfet qui
m'a marqué très positivemment dans sa gestion très efficace surtout en ressources humaines. Il est un homme de valeur.

MM
Moctary Martin

Courage et felicitation à mon ex préfet qui
m'a marqué très positivemment dans sa gestion très efficace surtout en ressources humaines. Il est un homme de valeur.

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.