Publicité

DICTATURE

Bissau : des révélations sur un plan d'assassinat du premier ministre Aristide Gomes

Au lendemain de sa prestation de serment le 28 Février 2020 dans un Hôtel à Bissau, en violation de la constitution, Umaro Sissoco Embalo avait signé un décret qui mettait fin aux fonctions du premier ministre Aristides Gomes, pourtant reconnu par les la CEDEAO et les nations unies. Issu du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert( PAIGC), Aristide Gomes fait l'objet depuis plusieurs mois d'une chasse à l'homme inédite. 

Crédit Photo : Archives AFP
Crédit Photo : Archives AFP

Aristides Gomes, ancien Premier ministre d'en la Guinée-Bissau.

L’investiture d’Embaló est un coup d’Etat et révèle un affront à la Cour suprême et au Parlement” avait déclaré fin Février 2020, l'ancien chef gouvernement et premier ministre de la Guinée Bissau, Aristides Gomes. Une déclaration qualifiée de "provocation inacceptable", qui avait suscité l'ire de Umaro Sissoco Embalo et de ses partisans. Depuis cet incident, l'ex-Premier ministre a fait l'objet de plusieurs tentatives de kidnapping et arrestations, qui se sont très souvent heurtés à l'intervention des nations unies et de quelques chefs d'Etat africains. Sous la protection de l'ONU depuis près de six mois, les jours de Aristides Gomes seraient en danger selon nos informations exclusives. 

En effet, plusieurs soutiens de Umaro Sissoco Embalo, au rang desquels Muhammadu Buhari, Mahamadou Issoufou, Macky Sall et dernièrement Roch Kaboré feraient pression sur la Représentante spéciale de l'ONU à Bissau, Rosine Sori-Coulibaly pour que cette dernière lâche Aristides Gomes, ce qui faciliterait du coup son arrestation. Pour la famille de l'ancien Premier ministre, elle prend la Communauté internationale à témoin et tiendra l'ONU pour responsable du sort qui sera réservé à Aristide Gomes. L'ex-Chef du gouvernement  dont l'état de santé s'est dégradé ses dernières semaines, continue de dénoncer les dérives du régime Embalo, et menace de se lancer dans une grève de la faim au cours des prochaines semaines.

De sources proches du système des Nations unies à Bissau, la Santé de l'ancien premier ministre nécessite une évacuation sanitaire. "Umaro Embalo veut tuer Aristide Gomes, il lui a proposé des milliards pour lâcher le PAIGC, mais notre premier ministre est resté digne et lui a dit Non. C'est pour cela qu'il cherche à l'éliminer en l'empêchant de quitter le territoire national alors que lui Embaló, tout honte bue, a déclaré chez vos confrères de France24 qu'il se soigne à Paris", nous a confié Agapito Nilmar, un enseignant chercheur cap-verdien.

La Presse muselée et terrorisée

La dérive autoritaire du président autoproclamé de la Guinée-Bissau n'a plus de limites. Dans la nuit du 25 au 26 Juillet, les locaux de Capital-FM, ont été saccagés par des militaires aux ordres du pouvoir.  Les émetteurs et tout le matériel technique ont été détruits.  “Nous condamnons avec force cette attaque qui vise à réduire au silence des journalistes qui ne font que leur métier, nous demandons qu'une enquête soit menée pour identifier et punir les auteurs de cet acte, qui constitue une grave entrave à la liberté de la presse," a déclaré Assane Diagne, directeur du bureau Afrique de l’Ouest de Reporters sans frontières. 

De son côté le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, a, dans un communiqué dont nous avons eu copie, dénoncé "la barbarie et la dérive dictatoriale du régime de Umaro Sissoco Embalo, et "apporte son soutien aux journalistes et responsables de Capital-FM".La Guinée-Bissau occupe actuellement la 94e position de l'édition 2020 du Classement mondial, de la liberté de la presse établi chaque année par RSF.

Paulo Gassama

Commentaires (4)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Bissau : des révélations sur un plan d'assassinat du premier ministre Aristide Gomes, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

FK
Falla

Le PAIGC doit arrêter ses manœuvres malsaines. Il a perdu les élections et doit être fair play pour le bien du pays. Passer tout son temps à calomnier les gens dans les réseaux sociaux pour des intérêts personnels.

EJ
Elliando

Le PAIGC vous donne des millions pour salir notre pays, nous allons porter plainte contre vus.

GL
Guinée

Ça ne corresponde pas la veritée, vous parlez d’une vous ne savez pas svp arrete denegrir l’image de notre, ces mensonge de te derange pas, est ce que tu sais combien des vies qui sont en jeux un

CM
Cassamá

Tout le monde connaît l'école de Umaro Sissoko Embalo. Son professeur était Mohammad Gadhafi. Aucun autre comportement ne pouvait être attendu de sa part. Dictature pure et terrorisme d’État. Ne respecte pas le loi . Il est le loi.

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.