Publicité

REBONDISSEMENT

Coup d'Etat à Bissau: la CEDEAO durcit le ton et désavoue Umaro Sissoco Embalo

La Guinée-Bissau avait depuis vendredi deux présidents rivaux, une situation née de la confrontation, toujours en cours, entre les deux candidats au second tour de la présidentielle du 29 décembre.

Crédit Photo: Barry Koné
Crédit Photo: Barry Koné

Les Chefs d'Etat et de gouvernements de la CEDEAO.

Le candidat du PAIGC, l’ex-Premier ministre Domingos Simoes Pereira, conteste toujours la victoire à la présidentielle attribuée par la Commission électorale à un autre ex-Premier ministre, l’opposant Umaro Sissoco Embalò.

Cipriano Cassama avait été désigné vendredi soir comme « président intérimaire » par 54 députés du PAIGC, sur un total de 102 à l’Assemblée nationale. Sans attendre une décision de la Cour suprême, Umaro Sissoco Embalo s’était fait quelques heures auparavant investir président de la République et s’est installé au palais présidentiel à Bissau.

Ce dimanche 1er Mars, dans un communiqué dont nous avons copie, la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest dit suivre avec "grande préoccupation les récents développements politiques qui sont à l'origine de la vive tension qui règne actuellement dans le pays". Mais les Chefs d'Etats et de gouvernement ont également noté  "avec grande inquiétude, l'immixtion des Forces de Défense et de Sécurité dans la sphère politique et leur demande instamment de se tenir à l'écart du champ politique et d'observer une position de neutralité absolue vis-à-vis de tous les acteurs politiques", indique le communiqué. 

Umaro Sissoco Embalo apparaît donc de plus en plus isolé sur la scène internationale, car le point N°6 du communiqué souligne "fermement que la CEDEAO ne peut pas reconnaître des organises créés et installés en dehors des cadres constitutionnels et légaux prévus par les lois bissau-guinéennes", fin de citation. Un position qui rejoint celle du parti majoritaire, le PAIGC, qui dans une déclaration publique ce dimanche à rejeté le limogeage du Premier ministre Aristides Gomès et la démission du président par interim Cipriano Cassama

LSI AFRICA

Commentaires (7)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Coup d'Etat à Bissau: la CEDEAO durcit le ton et désavoue Umaro Sissoco Embalo, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

DW
Dramane

Allez vous faire foutre, EMballo sera président que vous le sachiez dorénavant. Complot de délinquance

TD
Tony

Dégage Embalo tu ne vaux rien,tous ceux qui s expriment par les armes périront par les armes,quand on ne sait pas s exprimer on cède la place à ceux qui le savent,alors Cissoko va t en,bouge tes fesses

AD
Adrien

On ne veut pas accepté gravité comme c’est Luís là móveis intention dans notre peix avec la complexité de msr Maky sall croient que ils vont résoudre problème de pétrole qui nous partien ces faux umaro cissoko avec tes criminels qui ils pratiques un coup de foudre dans nôtres peix merci

AD
Adrien

On ne veut pas accepté gravité comme c’est Luís là móveis intention dans notre peix avec la complexité de msr Maky sall croient que ils vont résoudre problème de pétrole qui nous partien ces faux umaro cissoko avec tes criminels qui ils pratiques un coup de foudre dans nôtres peix merci

AD
Adrien

On ne veut pas accepté gravité comme c’est Luís là móveis intention dans notre peix avec la complexité de msr Maky sall croient que ils vont résoudre problème de pétrole qui nous partien ces faux umaro cissoko avec tes criminels qui ils pratiques un coup de foudre dans nôtres peix merci

AD
Adrien

On ne veut pas accepté gravité comme c’est Luís là móveis intention dans notre peix avec la complexité de msr Maky sall croient que ils vont résoudre problème de pétrole qui nous partien ces faux umaro cissoko avec tes criminels qui ils pratiques un coup de foudre dans nôtres peix merci

AD
Adrien

On ne veut pas accepté gravité comme c’est Luís là móveis intention dans notre peix avec la complexité de msr Maky sall croient que ils vont résoudre problème de pétrole qui nous partien ces faux umaro cissoko avec tes criminels qui ils pratiques un coup de foudre dans nôtres peix merci

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.