Publicité

TERRORISME

Burkina : l'armée intervient à la frontière ivoirienne, Abidjan n'était pas informé !

Au petit matin de ce Samedi 4 Janvier, l'armée burkinabé à pilonné des positions jihadistes à la frontière ivoiro-burkinabé, précisément à Alidougou non loin de la région de Bolè sans en informer la partie ivoirienne. Agacement et incompréhension à Abidjan.

Credit Photo: Pixiz
Credit Photo: Pixiz

Roch Kaboré et Alassane Ouattara.

L'opération antiterroriste aérienne et terrestre lancée ce samedi de 5h du matin à 12h par l'armée burkinabé n'était pas du goût de l'état major ivoirien qui n'a pas été mis au courant selon des sources concordantes. Alors que la lutte contre le terrorisme nécessite en grande partie la coordination entre les différentes armées du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, cette opération unilatérale menée par l'état major burkinabé révèle au grand jour le manque de communication assez conséquente entre les États concernés. Une situation qui entraîne une désunion des forces africaines depuis plusieurs années.  Dans un passé encore récent, ce manque de coordination avait occasionné 465 attaques jihadistes menées en 2018. On tient peut-être là l'une des causes de l'échec de la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Alerté par les renseignements ivoiriens sur cette opération antiterroriste surprise, le Chef d'état major des armées ivoiriennes, le général Lassina Doumbia très agacé, aurait selon nos sources, immédiatement informé son ministre de tutelle avant une "chaude" demande d'explication avec son homologué burkinabé, le général Moïse Miningou. Un ancien coordonnateur de l'opération Serval, qui a préféré garder l'anonymat, est formel: "une opération conjointe antiterroriste entre le Togo, le Bénin, la Côte d'Ivoire et le Burkina était à l'étude, mais contre toute attente et de manière unilatérale, les autorités burkinabé ont décidé de se retirer et sans aucune autre explication, provoquant du coup, l'annulation de l'opération. Tout ça manque de sérieux, de pragmatisme, et ce sont des conditions idoines pour les terroristes", déclare ce néo-retraité. Pour l'heure, aucun bilan officiel sur cette opération n'a été divulgué. Ce qui est certain, aucune victime n'a été signalée du côté des forces burkinabé. 

Ce Samedi, 7 élèves figuraient parmi les 14 personnes tuées dans l'explosion d'un car dans le nord-ouest du Burkina Faso, selon un bilan provisoire annoncé par le gouvernement dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche. Trois cars transportant 160 passagers sont partis de la localité de Toéni pour rejoindre la ville de Tougan samedi matin. L'un des cars a «sauté sur un engin explosif improvisé», selon un communiqué du gouvernement.

Cette nouvelle tuerie de civils est survenue onze jours après le massacre d'Arbinda (nord), la veille de Noël. Trente-cinq civils, dont 31 femmes, avaient été tués, ainsi que sept militaires, lors de l'attaque de la base militaire puis de la ville. Le groupe djihadiste État islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP) avait revendiqué uniquement l'attaque contre la base militaire, sans évoquer les victimes civiles.

LSI AFRICA avec Paul Sawadogo à Ouagadougou

Commentaires (21)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Burkina : l'armée intervient à la frontière ivoirienne, Abidjan n'était pas informé!, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

AK
Ali

C'est la merde cela,souvant les journaux et média qui entrave l'atteinte des objectifs de nos forces.Vue ce que vous avez dit,l'ennemi sait déjà que le BF et le CI ne sont pas solidaire sur cette lutte.enplus vous avez évoqué la perte au détriment de la victoire .ouff

MK
Moumouni

A moins d'avoir des arrières pensées. Tous les pays du sahel et du littoral doivent être en alerte. Si les terroristes attaquent le Burkina et qu'ils se réfugient en Côté d'Ivoire l'armée ira les chercher. C'est une évidence.Informer ou pas l'état major du Burkina pourra faire le point. Pour le moment il faudra neutraliser ses terroristes.

LT
Lassane

Soutien total à nos FDS.il savent pourquoi il se sont retirés. La patrie ou la mort nous vaincrons.

BZ
Boubacar

Et les 80 terrorristes tue vous en parle pas n'oublier pas que la frontiere du burkina est jusqu'a bouaké on'en parle pas parcequ'on est Frère mais si vous refutez cette fraternité chacun reprend ce qui l'appartient

HS
Hamid

Toi tu es fou comme si le bf n'avais pas assez de problème

MM
Mamadou

Félicitations a l'armée burkinabé, pour tuer un terroriste on a pas besoin d'accord de qui que ce soit.

SK
Savadogo

Est ce que Abidjan est la capitale du Burkina Faso ?pour vu que waga soit informé

WO
W Roger

Les forces armées burkinabè ne sont jamais intervenues en territoire ivoirien ,donc cela veut dire que les Ivoiriens savent d'où sont venus ces terroristes. La comédie est maintenant terminée

ON
Ousmane

Si nous les africains,on ne fasse pas attention, l'impérialisme va nous mélanger ici. La france a intérêt à ce que nos armées ne s'entendent pas, ils sont sur le point de reussir parce qu'on est naïf et orguilleux.

AK
Abdoul

Si la cote d'ivoire se sent pas inquiéter et jusque là ne s'est jamais montré solidaire et n'a posé aucun acte concrèt ....,
Le burkina a bien raison d'aller traquer, car c'est l'un des pays qui continue de payer de lourd tribu dans cette histoire.

Le service de renseignement Ivoirien n'a pas pu signaler la présence des Djihadiates sur leur territoire,
Mais la traque de l'armée Burkinabé n'est pas passée inapercu ....!!!!
Pourquoi ?

HO
Hamed

Il nya pas que rfi ou F24 qui font abstraction de la raclée infligée aux terroristes par les Fds à Arbinda avec 80 tués dans leirs rangs. Même notre frère Sawadogo n'en fait aucune mention. Domnage!

TY
Tomsank

Je crois que les autorités burkinabè ont compris qu'ils ne peuvent compter sur personnes pour défendre leur pays. Les autres pays ont fait quoi pour aider le Burkina qui est attaquer tous les jours ; RIEN. Alors fermé la et laisser les burkinabè réglé leur problème. Vous allez encore être surpris par ce peuple.

AO
Abdoul Aziz

Nos officiers ont été formés à l'école de guerre s'ils n'ont pas communiqué avec la côte d'ivoire c'est que leur communication précédent n'a pas porter fruits merci.

AD
Alassane

Depuis que les terroristes ont commencés à menacer le Burkina qu'est-ce que la côte d'Ivoire a posé comme acte de soutien à nos FDS ? Informer Abidjan n'a absolument pas d'importance , cela allait plutôt les empêcher de mener une bonne opération. Vive le Burkina Faso!!, la patrie ou la mort nous vaincrons !

AK
Abdoulaye

Je trouve ça bien car de nos jours il ya pays hypocrites.

PS
Paul

Quel amateurisme !!!!

AM
Accomplie

Merci d'être objectif chers burkinabè

MD
Mohamed

Si un voleur traqué saute ma clôture pour se réfugier chez et que je continue de le prendre en chasse même toi, je t'ai aidée ou je t'ai fait du mal??? À moins qu'en réalité que ton domicile soit le refuge du voleur et que tu es son complice , alors tu peux te mettre dans tous les états avec ce sous prétexte afin de cacher ta complicité avec lui. ON A TOUT COMPRIS. BRAVO AUX FORCES DE DEFENSES BURKINABÉ

IT
Ibrahima

Pourquoi les ivoiriens se plaignent-ils?Ces opérations militaires violent-elles l'espace ou le territoire ivoirien ? Les ivoiriens devaient même nous féliciter parce que la zone de Bouna est aussi peinte en rouge.nous sommes en train de les protéger.Je pense que si la lutte collective a du mal à voir parce que certains pensent que le malheur n'arrive qu'aux autres,alors à chacun de prendre ses responsabilités. Et c'est ce que fait le Burkina.Cela fait bien longtemps que le Burkina combat ces démons et on a jamais vu la Côte-d'Ivoire nous apporter une quelconque aide.Alors qu'elle nous épargne de ses humeurs sans fondement et nous colle la paix.

IT
Ibrahima

Pourquoi les ivoiriens se plaignent-ils?Ces opérations militaires violent-elles l'espace ou le territoire ivoirien ? Les ivoiriens devaient même nous féliciter parce que la zone de Bouna est aussi peinte en rouge.nous sommes en train de les protéger.Je pense que si la lutte collective a du mal à voir parce que certains pensent que le malheur n'arrive qu'aux autres,alors à chacun de prendre ses responsabilités. Et c'est ce que fait le Burkina.Cela fait bien longtemps que le Burkina combat ces démons et on a jamais vu la Côte-d'Ivoire nous apporter une quelconque aide.Alors qu'elle nous épargne de ses humeurs sans fondement et nous colle la paix.

AN
Albayane

Ici vous ometez le bilant cote terroriostes qui est de 80 Tue Dan's l'attaque sauvage et lache d'arbinda.

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.