Publicité

TERRORISME

Niger : un blessé dans l'attaque d'un poste-frontière avec le Burkina par des hommes armés

Des «hommes lourdement armés» ont attaqué et incendié samedi un poste-frontière entre le Niger et le Burkina Faso, à Makalondi, sans faire de victimes, ont rapporté dimanche des sources locales. «L'attaque a eu lieu samedi vers 18H30 GMT et a été menée par des hommes armés non identifiés. Il y a eu d'importants dégâts matériels: les locaux du poste de police et des véhicules ont été incendiés», a indiqué à l'AFP un élu local. La police précise qu'un civil a été «touché par balles» et évacué vers Niamey, la capitale.

Crédit Photo : AFP
Crédit Photo : AFP

Image d’illustration.

Les assaillants «étaient venus à bord de deux véhicules et des motos», a souligné cet élu assurant que l'attaque «n'a pas fait de victimes». Une autre source locale a déclaré à l'AFP que ce sont des «terroristes lourdement armés» qui ont mené l'attaque contre le poste de police. Le gouvernement nigérien n'avait pas confirmé l'attaque dimanche soir.

Le poste de police de Makalondi avait déjà été visé en décembre 2021. Six personnes - un gendarme, deux douaniers et trois civils - avaient été tuées lors d'une double attaque de jihadistes présumés contre le poste et un autre site de la ville. Makalondi est une commune située dans le sud-ouest de la région de Tillabéri, dans la zone dite des «trois frontières» entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali, devenue un repaire des jihadistes sahéliens, dont l'Etat islamique au Grand Sahara (EIGS).

Depuis des années, cette zone est régulièrement visée par les assauts de groupes islamistes, en dépit du déploiement massif des forces nationales anti-jihadistes et de l'état d'urgence en vigueur. Le 10 février dernier, au moins dix-sept soldats ont été tués lors d'une embuscade tendue par un «groupe d'hommes armés terroristes», dans la zone de Banibangou, dans la zone nord de Tillabéri, à la frontière avec le Mali. Dans sa partie sud-est, riveraine du lac Tchad et du Nigeria, le Niger doit également faire face aux jihadistes de Boko Haram et de sa branche dissidente Iswap (Etat islamique en Afrique de l'ouest).

LSI AFRICA avec AFP.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Niger : un blessé dans l'attaque d'un poste-frontière avec le Burkina par des hommes armés, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.