Publicité

SÉCURITÉ

Centrafrique : le gouvernement annonce le retour au calme à Birao

A l'issue des combats meurtriers entre deux groupes armés début septembre, le calme s'est retrouvé dans de la ville centrafricaine de Birao (extrême nord-ouest), a annoncé mercredi le ministre centrafricain de la Communication et des Médias, Ange Maxime Kazagui, également le porte-parole du gouvernement.

Crédit : Courrier international
Crédit : Courrier international

"Des survols aériens sont régulièrement effectués par la MINUSCA (mission de maintien de la paix de l'ONU) pour surveiller le mouvement des hommes armés et, à ce jour, aucun mouvement n'a été signalé (à Birao)", a indiqué M. Kazagui au cours d'une conférence de presse conjointe avec la MINUSCA.

Des actions humanitaires sont en train d'être mobilisées par le gouvernement, afin de porter secours aux personnes déplacées par les combats. Des policiers et des gendarmes seront envoyés à Birao afin d'assurer la protection des populations aux côtés des casques bleus, a-t-il ajouté, sans avoir précisé une date ni l'effectif.

M. Kazagui a appelé à la responsabilité des garants de l'accord de paix de février 2019 en ce qui concerne les sanctions. "Il existe un prix concret à payer pour ceux qui font obstruction sur le terrain au processus de paix", a-t-il averti.

De son côté, le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, a mentionné une série de mesures prises sur place à Birao par les soldats de la paix, patrouillant sans cesse dans la localité depuis 10 jours, ce qui a permis l'évacuation de 2.700 civils des zones à risque au pic des combats, le désarmement d'éléments armés, l'occupation de points stratégiques de la ville et des survols aériens.

Les 1er et 2 septembre, des éléments du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ) se sont affrontés avec ceux du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), engendrant un lourd bilan humain et des conséquences humanitaires insurmontables.

LSi Africa

Commentaires (2)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Centrafrique : le gouvernement annonce le retour au calme à Birao, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

RL
RAGBA FOUTOUR

La situation de Birao constitue une honte pour les deux groupes et , aussi pour le maire de birao qui attise la haine de part et d'autre: en utilisant le Whatsapp pour informer l'opinion publique sur ce qui c'est passé et ses conséquences. Tel que nous savons, Birao et N'délé sont deux préfectures frères et
il n'appartient pas a une autorité de parler dans ce sens là.

RL
RAGBA FOUTOUR

Nous pensons que le Gouvernement n'a pas droit d’annoncer le retour au calme, mais le Gouvernement a le pouvoir de décision. A quand, la paix sera-t-elle
rétablie en Centrafrique? Aî BOKASSA!!!!

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.