Publicité

PRÉSIDENTIELLE / CENTRAFRIQUE

Centrafrique : l'ex-président Djotodia soutient la candidature du président sortant Touadéra

A trois jours de l'élection présidentielle en Centrafrique, l'ancien président de transition Michel Djotodia a annoncé jeudi qu'il avait décidé de soutenir la candidature du président sortant Faustin-Archange Touadéra.

© Archive AFP
© Archive AFP

Lors d'une déclaration à la presse, l'ex-chef de la coalition rebelle Séléka a considéré M. Touadéra comme "le meilleur candidat", appelant les citoyens à voter pour lui. Il a également condamné la recrudescence des violences dans le pays dans cette période électorale. Pour M. Djotodia, ces troubles sont de nature à "perturber le processus électoral en cours et à déstabiliser le pays, à cause des intérêts égoïstes de certains".

A l'approche du double scrutin présidentiel et législative de dimanche prochain, les tensions s'intensifient en Centrafrique. Le 19 décembre dernier, le gouvernement a accusé François Bozizé, l'ancien chef de l'Etat exclu de se présenter à la présidentielle, d'une "tentative de coup d'Etat", lui reprochant d'avoir une "intention manifeste" de marcher sur la capitale Bangui avec des groupes armés et des mercenaires étrangers. Le parti politique de M. Bozizé a démenti ces accusations.

Alors chef de la Séléka, M. Djotodia avait renversé en mars 2013 l'ex-président Bozizé. A ce jour, les lieutenants de ce dernier règnent toujours sur plusieurs parties du territoire. La semaine dernière, un nouveau mouvement rebelle regroupant des groupes armés de la Séléka et des anti-balaka a été créé. Baptisé Coalition des patriotes pour le changement (CPC), il dénonce l'accord de paix du 6 février 2019 et appelle à un report des prochaines élections.

Dans ce climat, l'Autorité nationale des élections (ANE) a assuré jeudi que les élections présidentielle et législatives de dimanche se tiendront, alors que certains membres de l'opposition ont appelé à leur report. La présidente de l'ANE, Marie-Madeleine N'Kouet Hoornaert, a même annoncé jeudi que son organisme avait décidé de proroger la période du retrait des cartes d'électeur jusqu'au 27 décembre, jour même du vote, appelant les électeurs à se rendre aux urnes.

Dans certaines localités, selon des sources recoupées, du matériel électoral a toutefois été saccagé par des éléments de groupes armés qui s'opposent au processus électoral. Dans d'autres, des équipes déployées par l'ANE se sont heurtées à des menaces, les empêchant de poursuivre leur mission.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Centrafrique : l'ex-président Djotodia soutient la candidature du président sortant Touadéra, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.