Publicité

ELECTIONS 2020

Centrafrique : 78 candidats aux législatives recalés par la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle centrafricaine a invalidé 78 des 1.585 dossiers de candidatures aux prochaines élections législatives du 27 décembre, a annoncé vendredi sa présidente, Danielle Darlan.

© RNL / Brice Landry Ndangoui
© RNL / Brice Landry Ndangoui

Les sages de la Cour Constitutionnelle de la République centrafricaine, le 25 mars 2017

Parmi les dossiers invalidés figurent ceux de députés actuellement en fonction, tout comme certains membres du gouvernement. La moralité douteuse, la non-appartenance à un parti politique, les accointances avec des groupes armés, ainsi que les poursuites judiciaires sont parmi les principaux motifs du rejet, selon Mme Darlan.

C'est ainsi que la Cour a écarté les candidatures de Mathurin Dimbélé Nakoé, actuel vice-président de l'Assemblée nationale, et de bien d'autres parlementaires qui ont des affaires pendantes devant la justice. Le ministre de la Modernisation de l'Administration publique, Armel Ningatoloum Sayo, a été épinglé pour avoir créé un groupe armé actif dans l'ouest du pays, l'aile Révolution-Justice, également appelé RJ Sayo.

Le camp de l'actuel président Faustin-Archange Touadéra n'a pas été épargné. Hormis certains candidats, Zama Javon Papa a lui aussi été écarté de course, car se réclamant d'une organisation de la société civile satellite au MCU (Mouvement cœurs unis) de M. Touadéra.

Outre les législatives, le 27 décembre sera également l'occasion du premier tour de l'élection présidentielle.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Centrafrique : 78 candidats aux législatives recalés par la Cour constitutionnelle, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.