Publicité

CENTRAFRIQUE / ELECTIONS

Centrafrique / élections : début de la campagne pour les élections présidentielle et législatives

Grandes affiches dans les rues, effigies des candidats placées çà et là, caravanes de militants, grands rassemblements, distributions de t-shirts et autres gadgets de campagne ont marqué la première journée de la campagne pour les présidentielle et législatives en République centrafricaine, a-t-on constaté sur place.

Au cours d'une adresse à ses challengers, le chef de l'Etat sortant et candidat à sa propre succession, Faustin-Archange Touadéra, a exhorté tous les candidats "à observer la retenue et à faire confiance aux institutions de la République", notamment l'Autorité nationale des élections (ANE), organe chargé de l'organisation des élections, et la Cour constitutionnelle, chargée de proclamer les résultats définitifs des scrutins.

Il a invité les candidats à "dépasser toutes les autres considérations pour mener une campagne électorale saine, dans l'intérêt de la stabilité, de la paix et de la sécurité de la République centrafricaine", les exhortant à se serrer les coudes, à agir avec la prudence et la retenue les plus complètes, à s'abstenir de tout acte de provocation tout en faisant des efforts pour garantir le calme, la sérénité ainsi que la liberté des scrutins.

Le président Touadéra a mis l'accent sur la responsabilité du Comité national de sécurisation des élections, et de la Mission onusienne de paix en Centrafrique (la MINUSCA), cette dernière ayant reçu le mandat du Conseil de sécurité des Nations Unies de sécuriser le processus électoral.

Quant aux forces de défense et de sécurité nationales, il leur a demandé de coopérer étroitement avec les Casques bleus, d'éviter les provocations et de prendre toutes les dispositions qui s'imposent afin de permettre à tous les candidats ainsi qu'à leurs militants et sympathisants, de battre librement campagne sur toute l'étendue du territoire.

A l'attention des groupes armés signataires de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation du 6 février 2019, M. Touadéra leur a demandé de respecter les engagements en faveur du retour de la paix et de la sécurité en garantissant la libre circulation de tous les candidats sur l'ensemble du territoire et permettant aux électeurs de choisir librement leurs représentants.

Il a invité les électeurs qui se sont inscrits à se rendre massivement aux urnes le 27 décembre prochain afin de désigner leur président et 140 députés du pays.

LSi AFRICA avec agences

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Centrafrique : début de la campagne pour les élections présidentielle et législatives, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.