Publicité

CRISE / CENTRAFRIQUE

Centrafrique : l'opposition se retire entièrement du processus électoral

La Coalition de l'opposition démocratique 2020 (COD-2020), une plate-forme de principaux partis d'opposition centrafricains, a décidé de "se retirer entièrement" du processus électoral en cours suite à la proclamation des résultats définitifs du premier tour des législatives, selon une déclaration de la COD-2020 publiée ce mardi.

© Image d'achrives / Charlotte C.
© Image d'achrives / Charlotte C.

La Coalition de l’opposition démocratique COD-2020

Ainsi, une dizaine de partis politiques réunis sous la COD-2020 ne présenteront plus de candidats ni aux législatives partielles ni aux second tour des législatives, précise la déclaration.

La COD-2020 a contesté ce qu'elle juge la non-prise en compte par la Cour constitutionnelle des recours d'environ 346 requérants concernant "de nombreuses irrégularités, des fraudes massives, des violences et voies de faits".

L'opposition a également exprimé son étonnement car "aucun leader de l'opposition n'a été élu au premier tour et qu'un seul a été retenu au second tour", traduisant la volonté du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra "d'imposer au peuple centrafricain une Assemblée nationale monocolore".

En conséquent, la COD-2020 a rejeté les résultats proclamés et a réitéré ses revendications initiales, à savoir l'annulation et la reprise des élections présidentielle et législatives.

Lundi, la Cour constitutionnelle a proclamé 22 candidats élus au premier tour des législatives. Il reste un reliquat de 118 sièges à pourvoir pour permettre à l'Assemblée nationale de se reconstituer intégralement avant le 2 mai prochain, avec 140 députés.

Etant donné que l'actuelle législature prendra fin le 3 mai prochain et que le Parlement devra se renouveler intégralement un jour plus tôt, la présidente de la Cour constitutionnelle Danielle Darlan a exhorté à organiser le plus tôt possible le second tour ainsi que les scrutins partiels dans les circonscriptions où les élections avaient été annulées.

Pour délibérer valablement, l'Assemblée nationale devra être composée d'au moins 71 députés, soit la moitié du quorum plus un, a-t-elle rappelé.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Centrafrique : l'opposition se retire entièrement du processus électoral, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.