Publicité

DÉCONFINEMENT

Congo : déconfinement progressif et par palier, les autorités jouent la prudence

Loin des projections alarmistes, le continent africain n'a, trois mois après le premier cas enregistré en Egypte, pas connu le cataclysme redouté, mais la prudence reste de mise sur l'évolution d'une pandémie qui pourrait progresser lentement et longtemps. Au Congo-Brazzaville le pays amorce lundi un déconfinement prudent.

Crédit photo : PRC
Crédit photo : PRC

Clément Mouamba, Premier ministre du Congo.

Avec 412 cas confirmés de Covid-19, dont 110 guérisons et 15 décès, la république du Congo s'achemine progressivement vers un retour à la normale. Ce samedi, le Premier ministre Clément Mouamba a présenté le très attendu Plan de déconfinement dit progressif, dans un pays où les infox prennent souvent de vitesse l'information officielle. Clément Mouamba a tenu à rappeler aux congolais que le "nouveau contexte de résilience accrue exige que l’atteinte de l’objectif majeur de garantir la santé des populations ne se fasse au détriment d’une économie menacée d’agonie".

Le gouvernement congolais qui a pris plusieurs mesures dont celle de la gratuité des consommations d’eau et d’électricité pour toute la période du confinement, n'oublie pas que le pays est frappé par une crise économique depuis bientôt quatre années.  "Le moment est venu d’associer les deux contraintes sanitaire et économique, du reste complémentaires" a indiqué Clément Mouamba avant de poursuivre: "La santé du peuple n’a pas de prix. Mais elle a un coût. Ce coût, pour être assumé au mieux, nécessite une économie viable, à même de garantir convenablement et durablement notre combat sanitaire. La prise en charge de la riposte contre le Covid-19 nécessite des moyens financiers importants que ne peut plus générer une économie bloquée par les contraintes du confinement total".

Après 46 jours de confinement total, Dénis Sassou Nguesso, "dans un souci d’équilibre entre l’intérêt sanitaire du Peuple Congolais et la survie économique et sociale de la Nation", a donc instruit son Premier ministre de procéder à un déconfinement progressif et par palier, au terme de sa troisième réunion, tenue le jeudi 14 mai dernier. 

Dans la zone 1 composée de Brazzaville et Pointe-Noire, les deux principales villes qui enregistrent près de 90 % des cas de covid-19 recensés dans le pays, on assistera à la reprise des transports en commun, avec obligation du port de masque pour les conducteurs et les passagers. Les jours d’ouverture de marchés domaniaux passent de trois à cinq, mais les voyages entre Brazzaville et Pointe-Noire demeurent pour l’instant suspendus, sauf nécessité. La zone 2 quant à elle, qui englobe les localités peu ou pas impactées par le Covid-19, connaissent une levée totale du confinement, mais le couvre-feu demeure en vigueur sur toute l‘étendue du territoire.

D'après une étude publiée début mai qui s'appuie sur la modélisation, "83.000 à 190.000 personnes en Afrique pourraient mourir du Covid-19 et 29 à 44 millions pourraient être infectées au cours de la première année". A l'heure actuelle, on note une progression de cas inquiétante en Afrique du Sud (pays le plus touché d'Afrique subsaharienne), en Afrique de l'Est ou encore dans certains pays d'Afrique de l'Ouest.

Alexandre Meunier

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Congo : déconfinement progressif et par palier, les autorités jouent la prudence, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.