Publicité

ENTRETIEN

RDCONGO : entretien avec Acacia Bandubola Mbongo

Dans le monde complexe et souvent tourmenté d’aujourd’hui, la philanthropie et les actions humanitaires jouent un rôle crucial dans la construction d’un avenir meilleur pour les générations futures. À la tête de la «Fondation Acacia en Action», Acacia Bandubola Mbongo intensifie ses efforts pour les causes humanitaires en général, mais pour la situation alarmante à l'Est de la république démocratique du Congo. Acacia Bandubola Mbongo se livre dans un entretien exclusif à LSI AFRICA

Crédit Photo : FA.
Crédit Photo : FA.

Acacia Bandubola Mbongo.

Pouvez-vous nous parler brièvement de la Fondation Acacia et de sa mission en République démocratique du Congo ? 

La Fondation Acacia en Action a pour mission de promouvoir le développement social et économique du pays. Pour cela, nous nous basons sur les objectifs de développement durable des Nations Unies avec la volonté de répondre aux cinq premiers pour une paix durable en République Démocratique du Congo. Nous croyons qu’une synergie entre les membres, les pouvoirs publics, les associations nationales et les ONG internationales pourra nous permettre d’atteindre ces objectifs, notamment la lutte contre la faim en permettant l’accès à l’eau potable et le droit à l’éducation.  En tant qu’économiste, je crois au financement de projets par la microfinance, notamment pour l’autonomisation économique des jeunes filles et de la femme. Nous travaillerons sur cela.

Quels sont les principaux domaines d’intervention de la Fondation dans le pays ? 

Nos différents domaines d'intervention sont l'éducation, la santé et l'autonomisation de la femme congolaise.

Quels sont les défis majeurs auxquels la Fondation est confrontée dans la mise en œuvre de ses projets en RDC ? 

Les défis majeurs auxquels la Fondation Acacia en Action est confrontée sont le manque de moyens techniques et financiers. Nous avons besoin de partenaires pour soutenir nos actions et nous développer durablement. 

Avec quels partenaires locaux ou internationaux travaille la Fondation Acacia en RDC ? 

Pour le moment, nous travaillons essentiellement avec les cotisations de nos membres. Nous sommes ouverts à de nouveaux  partenariats. Si des acteurs publics ou privés souhaitent s’engager à long terme pour le bien-être du peuple congolais, qu’ils nous contactent. 

Quel regard portez-vous sur la situation à l’Est du Congo ? 

La Fondation Acacia en Action vient d'assister les déplacés de l'agression Rwandaise. A ce titre, j'ai conduit la délégation de la Fondation à Goma dans la province du Nord-Kivu. Nous étions dans les différents camps de déplacés. C'était pour acheminer les vivres que les membres de la Fondation ont cotisé pour ces compatriotes victimes d'une guerre injuste imposée à la RDC. Ils étaient contents de voir qu'ils ne sont pas abandonnés. Parmi les produits de première nécessité que nous avons amené, il y avait des médicaments, notamment pour les enfants et les femmes enceintes. Nous avons vu et constaté les conditions de vie de nos sœurs et frères. Je ne m’attendais pas à cela. Ce sont des situations difficiles. Il y a des enfants. Il y a des jeunes enfants. Il y a des mères. J’ai vu des très jeunes mères… 

Avez-vous le sentiment que le monde entier détourne le regard de ce qu’il se passe dans cette région de la RDC ?  

Il y a un silence de la communauté internationale. Il est assourdissant.

Vous avez été élue députée lors des dernières élections législatives. Quel combat comptez-vous mener au sein du Parlement ?

En tant que députée nationale, je suis là pour les congolais. Le peuple m’a accordé sa confiance. Il nous a mandaté au parlement pour parler à son nom et pour défendre ses intérêts. Le mandat d'un élu du peuple est national. Je ne défendrais pas seulement ma base de Lukunga, mais je le fais pour mon pays.

Un dernier mot ou un message que vous aimeriez partager avec nos lecteurs concernant le travail de la Fondation Acacia en RDC ?

Je vous remercie pour votre invitation. La Fondation Acacia en Action est ouverte. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Propos recueillis par LSI AFRICA.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article RDCONGO : entretien avec Acacia Bandubola Mbongo, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.