Publicité

Abus sexuels, des casques bleus gabonais en Centrafrique visés par une enquête

Le gouvernement gabonais a annoncé qu'une "enquête a été ouverte par le Gabon au sujet des faits allégués" d'exploitation et d'abus sexuels visant des casques bleus gabonais en Centrafrique, a-t-on appris mercredi de source officielle.

Crédit Photo : AFP
Crédit Photo : AFP

Image d'illustration.

Le ministère gabonais de la Défense a indiqué dans un communiqué que l'ONU avait décidé "ce jour" du retrait du contingent gabonais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) suite à des allégations d'exploitation et d'abus sexuels.

"Suite aux nombreux cas d'allégations, d'exploitation et d'abus sexuels en cours de traitement, les Nations Unies ont décidé ce jour du retrait du contingent gabonais de la MINUSCA", indique le communiqué. "Au-delà des faits rapportés et en attendant les conclusions de l'enquête, le bataillon gabonais est rappelé", a affirmé le gouvernement gabonais. "S'ils sont avérés, leurs auteurs seront traduits devant les tribunaux militaires et jugés avec une extrême rigueur", a averti le ministère gabonais de la Défense.

Le Gabon a assuré à plusieurs reprise le commandement des forces de l'ONU en République centrafricaine, avec environ 450 soldats actuellement déployés sur le territoire centrafricain, rappellent des observateurs locaux.

Commentaires (1)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Abus sexuels, des casques bleus gabonais en Centrafrique visés par une enquête , ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

AT
Aznit

Toujours le même scénario...il n'y pas longtemps les soldats français étaient dans le viseur de la justice pour les mêmes faits,mais les sanctions ne sont pas tombées aussi vite. Où est donc le respect de la présomption d'innocence, n'est-elle valable que pour les soldats français ? C'est encore une conspiration contre l'armée gabonaise que certaines troupes composant la monusma trouvaient déjà très gênant. En tout les gars bon retour à la maison!

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.