Publicité

POLITIQUE

Guinée: plusieurs ressortissants de pays d’Afrique de l’Ouest interpellés

Selon les sources, ces arrestations pourraient être liées à des « infiltrations de corps étrangers » ou aux pratiques controversées d’une société de vente directe.

Crédit Photo: Diallo Mboliue
Crédit Photo: Diallo Mboliue

Image d'illustration.

Des centaines de ressortissants de pays d’Afrique de l’Ouest ont été interpellés ces derniers jours par la Guinée, qui dénonce des « infiltrations de corps étrangers » alors que le pays traverse une crise politique ; mais cette affaire pourrait être liée aux pratiques controversées d’une société de vente directe.

Mardi 22 et mercredi 23 octobre, les policiers ont interpellé 141 personnes qui étaient « confinées dans des concessions » dans la périphérie de Conakry : 84 Bissau-Guinéens, 46 Sénégalais, neuf Guinéens, un Burkinabé et un Gambien, a indiqué le gouvernement. D’autres opérations ont eu lieu dans plusieurs régions du pays, portant à environ 300 le nombre de personnes interpellées.

« Cette opération prouve à suffisance la récurrence d’infiltrations de corps étrangers tant à Conakry que dans des grandes villes de l’intérieur du pays », estime le gouvernement, alors que la Guinée connaît une vague de manifestations, qui ont fait une dizaine de morts, contre un projet de troisième mandat attribué au président Alpha Condé. L’action de la police et de la gendarmerie vise à « débarrasser la Guinée des mauvaises graines qui n’ont rien à faire ici en cette période de troubles », a déclaré, dimanche à l’AFP, un haut responsable de la police ayant requis l’anonymat.

Pratiques douteuses

Un responsable de la présidence, le lieutenant-colonel Fodé Bakary Cissé, a toutefois donné une version différente, mêlant aux questions de sécurité celle de la lutte contre les pratiques jugées douteuses d’une multinationale de la vente directe, Qnet, bien implantée en Afrique. Cette société, dont le siège est à Hongkong, aurait attiré en Guinée des jeunes de plusieurs pays et leur aurait vendu des produits divers, à charge pour eux de les revendre à leur entourage.

« Nous nous regroupons dans une concession parce que nous sommes dans un système. Quand vous achetez un produit, l’entreprise vous demande d’écouler deux autres produits. Si vous faites cela, la société va vous accorder des avantages », a expliqué Satigui Camara, l’un de ces vendeurs.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Guinée: plusieurs ressortissants de pays d’Afrique de l’Ouest interpellés, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.