Publicité

TERRORISME

Au moins 25 soldats maliens et 15 jihadistes tués lors d'intenses combats

Au moins 25 soldats maliens ont été tués lors d'intenses combats lundi et mardi pour le contrôle de deux camps militaires attaqués dans le centre du pays en guerre par les jihadistes qui ont eux-mêmes perdu 15 hommes, a indiqué le gouvernement malien.

Crédit Photo : AFP /Archives
Crédit Photo : AFP /Archives

Image d'illustration.

Il s'agit d'un des coups les plus durs essuyés depuis des mois par l'armée malienne mais aussi par la force des pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Tchad et Niger), dont relève l'un des bataillons maliens attaqués lundi.

Une soixantaine de soldats maliens sont par ailleurs portés disparus et l'armée a essuyé de lourdes pertes en matériel, a ajouté le gouvernement dans un communiqué. L'armée malienne est cependant parvenue à reprendre et conserver le contrôle des positions attaquées, à Boulkessy et, à une centaine de kilomètres de là, à Mondoro, a déclaré le gouvernement.

Le gouvernement a indiqué que les combats se poursuivaient et qu'une opération "d'envergure" des forces maliennes mais aussi burkinabé appuyées par la force française antijihadiste Barkhane était en cours pour neutraliser les assaillants. Ces hostilités sont une nouvelle illustration de la dégradation continue de la situation sécuritaire dans le pays en proie depuis 2012 aux insurrections indépendantistes, salafistes et jihadistes, et aux violences interethniques meurtrières. De larges pans du territoire échappent au contrôle du pouvoir central malien.

Frappes aériennes 

Les informations en provenance de la zone très difficile d'accès sont rares, mais celles qui en parvenaient faisaient état de violents affrontements et de lourdes pertes - y compris des civils - sur lesquelles les autorités maliennes ont gardé le silence jusqu'à mardi soir.

Les positions de Boulkessy sont tombées entre les mains des assaillants. De lourds moyens, y compris aériens, et des forces spéciales ont été engagées pour les reprendre, a indiqué une source militaire. Outre les 25 soldats tués, quatre ont été blessés et évacués. "Du côté des terroristes, au moins 15 (ont été) tués et cinq véhicules détruits par les frappes aériennes", a dit le gouvernement.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Mali: au moins 25 soldats et 15 jihadistes tués lors d'intenses combats, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.