Publicité

TERRORISME

Mali : les Européens lâchent leurs forces spéciales aux trousses des djihadistes

Florence Parly, la ministre française des Armées, s’est rendue au Sahel. A Gao, dans l’est du Mali, elle a annoncé une nouvelle initiative pour tenter de redonner l’initiative aux forces qui luttent contre les groupes armés terroristes. Explications.

Crédit Photo: FAM
Crédit Photo: FAM

Florence Parly en visite au Mali.

Florence Parly n’en démord pas : « Nous sommes armés de patience », a-t-elle déclaré à Gao devant les militaires français de l’opération Barkhane. Des mots légitimes mais qui ne peuvent guère rassurer les populations sahéliennes et les soldats de cette région menacés au quotidien par les exactions des djihadistes.

La ministre des Armées a toutefois ajouté que les soldats qui luttent au Sahel et leurs chefs militaires et politiques disposent aussi « de volonté » et « d’idées nouvelles ».Parmi ces idées nouvelles figure celle d’un déploiement de forces spéciales pour épauler les unités locales et les militaires de Barkhane dans leur mission. Dans un entretien accordé à Ouest-France, début octobre, la ministre parlait d’un « accompagnement au combat » des forces armées sahéliennes par des forces spéciales (FS) européennes.

« Sabre » en tamachek

Lundi 6 novembre, à Gao, sur la grande base multinationale dans l’est du Mali, Florence Parly a précisé ce projet : « C’est pourquoi nous avons décidé de créer une unité de forces spéciales européenne. Dès 2020, les forces spéciales françaises aux côtés des forces spéciales de nos partenaires européens seront déployées au Mali pour transmettre leur savoir-faire d’exception aux militaires maliens. Et je vous annonce aujourd’hui que cette unité de forces spéciales européennes se nommera Takuba, qui signifie « sabre » en tamachek. Ce sera le sabre qui armera les forces armées maliennes sur le chemin de l’autonomie et de la résilience. La force Takuba complète Barkhane et dessine le nouveau visage de la lutte contre le terrorisme au Sahel. Tout en poursuivant notre combat contre les groupes terroristes, nous concentrons nos efforts vers la montée en puissance de nos forces partenaires. »

La ministre n’a pas précisé quels pays fourniraient des contingents. Mais l’Estonie a déjà annoncé qu’une unité de ses FS rejoindrait le Mali en soutien à l’opération française et aux commandos français de la force Sabre. Une force déployée au Sahel depuis 2009.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Mali : les Européens lâchent leurs forces spéciales aux trousses des djihadistes, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.