Publicité

TERRORISME

Mali: l'armée malienne perd 49 soldats vendredi, un soldat français tué samedi

Un soldat français a été tué samedi matin dans le nord-est du Mali, près de la frontière du Niger, au lendemain d'une "attaque terroriste" dans la même région attribuée aux jihadistes qui a fait 49 morts vendredi parmi les militaires maliens.

Crédit Photo: minusma
Crédit Photo: minusma

Image d'illustration.

L'explosion de l'engin artisanal, qui a tué le soldats français Ronan Pointeau, est survenue à 20 km d'Indelimane pendant une mission de sécurisation prévue de longue date, mais n'a "aucun lien" avec l'attaque de vendredi dans cette localité, a déclaré à l'AFP le porte-parole de l’état-major français, le colonel Frederic Barbry.

Le militaire français a été tué, près de Ménaka, après "le déclenchement d'un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé", selon la présidence française.La ministre française des Armées, Florence Parly, doit se rendre "très prochainement" au Mali.

L'attaque de vendredi contre les Maliens, l'une des plus meurtrières depuis l'invasion jihadiste du nord du pays en 2012, suscite des interrogations sur les capacités d'action de l'armée malienne dans cette région où se trouvent les frontières de plusieurs pays, notamment le Niger et le Burkina-Faso, touchés eux aussi par les attaques jihadistes.

Le bilan de 49 soldats tués, annoncé samedi par l'armée malienne sur sa page Facebook, est l'un des plus importants qu'elle a enregistrés depuis l'invasion jihadiste à partir de 2012 au Mali. L'attaque d'Indelimane, à Ansongo, près de Ménaka (nord-est du pays), est qualifiée de "terroriste" par les autorités maliennes. Elle n'a pas été revendiquée.

Elle survient un mois après les attaques jihadistes meurtrières, le 30 septembre à Boulkessy et le 1er octobre à Mondoro, dans le sud du pays, près du Burkina Faso. Quarante soldats avaient alors été tués dans ces deux attaques, selon un bilan d'un responsable du ministère de la Défense. Plusieurs sources estiment que ce bilan officiel de 40 morts a été sous-évalué.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Mali: l'armée perd 49 soldats vendredi, un soldat français tué samedi, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.