Publicité

FAVORIS

Congo: succession de Ngolo à la tête du PCT, voici les principaux favoris

C'est ce dimanche 29 décembre à Kintélé, que sera connu le nom du nouveau patron du PCT . Cette formation politique tient son cinquième Congrès ordinaire depuis vendredi. Pierre NGOLO va-t-il succéder à lui-même ? LSI AFRICA fait un tour d'horizon des potentiels successeurs de celui qui tient ce parti depuis 8 années. 

Crédit Photo: LSI AFRICA
Crédit Photo: LSI AFRICA

Gilbert Ondongo, Pierre Ngolo, Pierre Moussa et Dénis Christel Sassou Nguesso.

Ce cinquième congrès ordinaire du PCT avait longtemps été présenté comme celui de toutes les dissensions. Mais après deux jours de travaux, l'ambiance est plutôt à la sérénité et au resserrement des liens autour du président du Comité central du Parti, le "camarade" Dénis Sassou Nguesso. Mais la question qui est sur toutes les lèvres c'est bien évidemment, qui sera désigné Secretaire général du PCT ? 

Pierre NGOLO, 65 ans, est né à Etoro, village-centre situé à près de 400 kilomètres au Nord de Brazzaville. Il cumule les postes de Secrétaire général du Parti depuis huit années et de président du Sénat congolais depuis deux ans.  Pierre Ngolo pourrait être reconduit selon des sources concordantes. Contrairement à l'idée répandue, selon laquelle, le Secrétaire général sortant ne devrait pas se présenter pour impossibilité de cumul de mandat, M. Ngolo pourrait bel bien rempiler pour un autre mandat à la tête du PCT. Le verrou qui jusque-là l'empêchait d'entrevoir cette possibilité a sauté depuis peu. Il a désormais le champ libre pour répondre à l'appel des "loyalistes" (nom donné aux fidèles lieutenants du président  Sassou). 

Gilbert ONDONGO, 59 ans, l'ancien argentier national est né à Makoua, dans le département de la Cuvette en République du Congo. À la tête du ministre de l'Economie, de l'industrie et du portefeuille public depuis le mois d'août 2017, Gilbert Ondongo reste populaire au sein du parti au pouvoir. Militant de longues dates, M. Ondongo qui fut directeur de publication de l’hebdomadaire national d’économie, L'Enjeu, garde toutes ses chances de pouvoir succéder à Pierre Ngolo si ce dernier venait à renoncer au poste.

Pierre MOUSSA, 78 ans, est né à Owando. Il est celui dont le nom a beaucoup circulé ces derniers mois comme candidat sérieux à la succession de Pierre Ngolo. Père de Fatima Beyinda-Moussa, patronne de la compagnie aérienne Ecair, Pierre Moussa  est aussi un "loyaliste". S'il jouit d'un capital sympathie non négligeable et d'une maitrise des dossiers sensibles, son âge pourrait devenir un handicap pour le Parti congolais du Travail tenté selon nos infos par un aggiornamento de logiciel.

Dénis Christel SASSOU NGUESSO, 44 ans, fils du président congolais, il est présenté comme l'opposant farouche du Secrétaire général sortant. Surnommé Kiki le pétrolier ou le Prince Aladin, il bénéficie du soutien des jeunes députés qu'il a aidé à faire élire. Ces derniers, qualifiés de "frondeurs", sont montrés du doigt comme les instigateurs du débat sur le non-cumul de mandat dans le but de fragiliser Pierre Ngolo. En cas d'échec de Dénis Christel Sassou pour le fauteuil de Secrétaire général du parti, il pourrait se voir confier un portefeuille ministériel lors du prochain remaniement qui devrait intervenir en Janvier 2020. 

Pour plusieurs participants à ce congrès, les présidentielles de 2021 et 2026  restent les enjeux majeurs. Le successeur de Pierre Ngolo (lui-même probablement) devra d'une part, se mettre immédiatement au travail pour définir la stratégie de ce parti qui réclame ouvertement une nouvelle candidature du président du comité central Dénis Sassou Nguesso en 2021, et d'autre part, trouver un successeur pour 2026 qui puisse fédérer. Une mission pas impossible, mais qui s'annonce difficile.

LSI AFRICA à Kintélé

Commentaires (7)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Congo: succession de Ngolo à la tête du PCT, voici les principaux favoris, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

RO
Rossi

Ce qui intéresse les congolais c'est la vraie démocratie,la liberté de tous devant la justice,et la bonne gouvernance.les congolais n'attendent le congrès du PCT.

KD
KEVIN JOSEPH

Un parti des criminels qui viennent de tuer le Congo Brazzaville

BN
BEN_JAMINE

A mon avis Dénis Christel SASSOU NGUESSO Peut bien gérer le PCT

FA
Faustin

Il y a aussi le nom du ministre Firmin Ayessa, qui est un fidèle et jeune compagnon du président de la République qui est cité comme l'un des favoris. Tout cela n'est que supputation des Journalistes que nous sommes. Encore que chaque formation politique a toujours des réalités endogènes qui sont rarement maîtrisés par des Journalistes.

cM
chandrel

Laissé pierre ngolo à la tête du pct

OT
Oko

Pour un parti qui vulgarise le tribalisme dans ses pratiques dans toutes les sphères de la vie au Congo en érigeant une ethnie classe issue de la seule région de la cuvette...le réveil sera rude...le temps rétablira la justice dans ce pays...au Zaïre cher au président Mobutu de l'ethnie ngwandi de nos jours être issu de cette ethnie est considéré comme la marque de la bête...les mbochis raseront les murs bientôt...simple question de temps...tout change car la roue tourne...

DM
Davy Aimant Dimitri

Mieux vaut laisser, Monsieur Pierre Ngolo continue à conduire les destinés du parti congolais du travail (PCT). C'est un homme digne capable de déterminer les actions du parti. Pas question de confier ce poste à d'autres personnes pour l'instant.

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.