Publicité

MASSACRE

Est de la RDC : au moins 21 civils tués dans un nouveau massacre des ADF

Au moins vingt et un civils ont été tués de manière «sauvage» dans un nouveau massacre attribué aux combattants du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF) dans le secteur de Rwenzori dans l'est de la République démocratique du Congo, a appris l'AFP mardi 5 janvier de sources onusienne et locales.

Crédit Photo : AFP
Crédit Photo : AFP

Image d'illustration.

«L'ennemi serait venu vers la rivière Kabembeu, le bilan provisoire fait état de 21 civils tués» de manière «sauvage» à Mwenda dans la province du Nord, a déclaré à l'AFP une source de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco). «Les ADF ont tué, nous venons de perdre vingt-deux personnes (...) dont dix femmes», a dit de son côté Donat Kibwana, administrateur du territoire de Beni. A ce décompte s'ajoute «dix autres personnes blessées et des disparus. L'armée est intervenue après que le forfait a été commis», a-t-il ajouté.

Le bilan des massacres a été confirmé par un responsable de la société civile du secteur de Rwenzori, Paluku Batoleni, qui a affirmé que son bureau a été «démoli» par les assaillants. «La population n'a pas où se réfugier» car les endroits où elle se cachait lors des précédentes attaques ont été désertés par leur propriétaires qui ont également «pris la fuite», a expliqué à l'AFP Muvunga Kimwele, chef du village de Mwenda. Mwenda est un village situé à environ neuf km de Mutwanga, chef-lieu du secteur de Rwenzori, zone qui abrite le parc des Virunga, joyau naturel, touristique et menacé. Responsables de plus d'un millier de morts

Historiquement, les ADF sont des rebelles musulmans ougandais installés dans l'est de la RDC depuis 1995. Ils n'attaquent plus l'Ouganda voisin depuis des années, mais commettent régulièrement des massacres depuis octobre 2014 dans la région de Beni, qui ont fait plus d'un millier de morts. Ce groupe armé est le plus meurtrier parmi les dizaines encore actifs dans la région du Kivu et le sud de l'Ituri, où il tente de traverser la frontière avec le Nord-Kivu.

Les opérations militaires «d'envergure» n'ont pas réussi à stopper les tueries menées par des combattant qui opèrent désormais en petits groupes mobiles, d'après un récent rapport d'experts des Nations unies. Depuis fin novembre, les attaques des ADF se déplacent de l'extrême nord (Oïcha-Mbau-Beni) vers la partie sud-est dans le secteur de Rwenzori. La dernière attaque d'envergure dans cette zone remonte à la nuit du 31 décembre au 1er janvier, bilan : au moins 25 civils tués. Depuis mi-décembre, au moins 62 personnes ont été massacrées dans le secteur de Rwenzori.

LSI AFRICA avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Est de la RDC : au moins 21 civils tués dans un nouveau massacre des ADF, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.