Publicité

POLITIQUE

Fin des "forfaits illimités" notamment pour les ministres

Les ministres et autres responsables de l'Etat au Sénégal ne peuvent plus appeler sans limite avec leur téléphone portable de service, dont l'usage est désormais plafonné selon un montant forfaitaire mensuel, a annoncé lundi le gouvernement du président Macky Sall.

Crédit Photo: PRSN
Crédit Photo: PRSN

Macky Sall, président du Sénégal.

Depuis dimanche, les forfaits illimités auprès des opérateurs mobiles de ces serviteurs de l'Etat ne permettent plus d'effectuer d'appels sortants. Les appels entrants seront quant à eux uniquement possibles jusqu'au 30 septembre, selon un communiqué.

Ces lignes seront ensuite "intégralement résiliées". A la place, une "allocation forfaitaire a été intégrée dans les salaires de ce mois d'août 2019 des ayants droit", ajoute le gouvernement, sans préciser le nombre de fonctionnaires concernés.

Outre les fonctionnaires dont la tâche justifie l'usage d'un téléphone portable, "la mesure concerne les gens qui ont des postes à responsabilités, dont les ministres, leur directeur de cabinet, les directeurs généraux ou encore les conseillers techniques", a précisé à l'AFP une source proche de la présidence. La facture de l'Etat pour le téléphone fixe et mobile est estimée à "11 milliards de francs CFA (16,5 millions d'euros) par an, hors frais de la présidence de la République". 

Le président Macky Sall avait estimé début août à "16 à 17 milliards" de francs CFA (quelque 25 millions d'euros) la facture téléphonique annuelle de l'Etat. Le montant des économies attendues par l'introduction des nouvelles règles n'a pas été précisé par les autorités. Mais, en agissant de la sorte, "le président de la république réaffirme sa volonté inébranlable de réduire le train de vie de l'Etat", indique le communiqué.

Après s'être attaqué à la téléphonie mobile, le gouvernement prévoit de prendre prochainement des mesures "dans le domaine du téléphone fixe, de l'eau, de l'électricité, des véhicules administratifs, du carburant et de l'usage d'internet". Selon plusieurs sources proches du pouvoir, de nombreux responsables et agents publics font un usage abusif des moyens mis à leur disposition en les utilisant à des fins personnelles.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaite à l'article Sénégal: fin des "forfaits illimités" notamment pour les ministres, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajouter votre commentaire il sera mise en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.