Publicité

CRISE POLITIQUE

Tchad : le poste de Premier ministre rétabli par la charte de transition

Le poste de Premier ministre, que le Tchad avait supprimé depuis 2018, a été rétabli par la charte de transition, dont la version paraphée a été publiée mercredi soir sur le site officiel de la présidence tchadienne.

Crédit photo : Kenzo Tribouillard / AFP
Crédit photo : Kenzo Tribouillard / AFP

Le général Mahamat Idriss Déby, chef Conseil Militaire de Transition (CMT)

Selon la charte, le Premier ministre est le chef du gouvernement de transition. Il est nommé par le président du Conseil militaire de transition (CMT), qui occupe les fonctions de président de la République.

Le gouvernement de transition est responsable devant le Conseil national de transition, qui exerce la fonction législative avec 93 conseillers nationaux, désignés par le président du CMT, selon le texte.

Dans une première version de la charte de transition publiée mercredi matin sur le site de la présidence, c'était un secrétaire général au lieu d'un Premier ministre qui devait coordonner le travail du gouvernement, et le nombre des membres de l'organe législatif de transition était de 69 au lieu de 93.

Dans la matinée, cette version de la charte de 95 articles a été effacée. "Nous nous excusons de la publication malencontreuse du document", a indiqué le site de la présidence, avant de mettre en ligne une version paraphée qui contient 104 articles.

Selon la dernière version, sauf abrogation expresse, les dispositions de la Constitution, les institutions, ainsi que la législation et la réglementation en vigueur non contraires à la charte demeurent applicables.

En attendant la mise en place du Conseil national de transition et du gouvernement de transition, l'Assemblée nationale et les ministres doivent continuer d'exercer leurs fonctions, selon le CMT, qui a pourtant annoncé mardi la dissolution du Parlement et du gouvernement.

L'ex-président tchadien Idriss Déby, au pouvoir depuis 30 ans, est décédé mardi des suites de blessures reçues pendant qu'il dirigeait des troupes sur le front contre des rebelles venus de Libye. La veille, il avait été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle pour un sixième mandat.

Suite à la mort violente de son père, le général Mahamat Idriss Déby a assumé mardi les fonctions de chef de l'Etat par interim en sa qualité du président du CMT.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Tchad : le poste de Premier ministre rétabli par la charte de transition, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.