Publicité

DÉCÈS

Le président tchadien Idriss Déby est mort de blessures reçues au front

L'armée a annoncé la mort du président-maréchal dans un communiqué mardi 20 avril. Cet allié indéfectible de la France au Sahel, dirigeait d'une main de fer son pays depuis 30 ans.

Crédit Photo : AFP
Crédit Photo : AFP

Idriss Deby Itno.

L'armée tchadienne a annoncé à la télévision d'État, mardi 20 avril, la mort du président Idriss Déby, tout juste réélu à la tête du Tchad. Âgé de 68 ans, il était le tout-puissant chef d'État du Tchad depuis son coup d'État le 2 décembre 1990, qu'il avait fomenté avec l'aide de la France. Militaire dans l'âme, «IDI», qui ne rechignait jamais à enfiler son treillis, est mort sur le front, face aux rebelles qui depuis des années remettent en cause son pouvoir.

Quasi-paria il y a une décennie, le présidenté de la France et de bien des pays occidentaux, grâce à cette armée considérée comme l'une des meilleures du continent. Entre-temps, en 2013, la guerre a éclaté au Sahel, et l'opération Barkhane a installé son quartier général à N'Djamena.

Le maréchal président, qui fut l'un des premiers à alerter sur les graves conséquences qu'aurait la chute du dictateur libyen Mouammar Kadhafi, était écouté sur tous les sujets sécuritaires. «Il en joue parfaitement. Il a pu ainsi mettre un arrêt à toutes les critiques internationales sur son régime et même obtenir des prêts des grandes institutions internationales qui auraient été autrement refusés ou soumis à des conditions très strictes. Mais cela ne sert à rien pour calmer les divisions intérieures», soulignait au Figaro  un ancien diplomate.

Commentaires (8)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Le président tchadien Idriss Déby est mort de blessures reçues au front, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

tM
trumann

Bonsoir!Etant, une colline au loin,avec amertume,je transmet mes condoléances les plus attristées à la famille du disparu et au peuple tchadien.ITNO,au vu de son grade militaire (genéral) et de sa fonction président de la république,comment pouvait-il se rendre au front?,alors qu'il est,entouré des collaborateurs et des instructeurs militaires,à qui il pouvait léguer les pouvoirs.ITNO,ta mort n'est pas une fin,elle te surprend au front,bienvenue soit-elle,pourvu qu'elle t'est survenue pour une cause juste:la défense de l'intégrité territoriale de ton pays.D'autres bras se souleveront pour poursuivre ce combat jusqu'à la victoire finale,face à ces rebelles.ITNO,que la terre te soit légère.

ZA
Zakia

Que son âme repose en paix ☮️

ZA
Zakia

Que son âme repose en paix ☮️

ZA
Zakia

Que son âme repose en paix ☮️

ZA
Zakia

Que son âme repose en paix ☮️

ZA
Zakia

Que son âme repose en paix ☮️

ZA
Zakia

Que son âme repose en paix ☮️

YI
Yattara

Que son âme repose en paix, brave guerrier de la paix stabilité dans son pays

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.