Publicité

WAKASHIO

Marée noire : le Wakashio échoué à Maurice pourrait se briser en deux

Le vraquier japonais battant pavillon panaméen MV Wakashio, échoué depuis le 25 juillet sur les récifs au sud-est de l'île Maurice, pourrait se briser en deux et causer encore plus de dégâts à l'environnement, a annoncé lundi le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth lors d'une conférence de presse à Blue Bay, non loin du site du naufrage.

© defismedia
© defismedia

Une course contre la montre est engagée pour pomper le fioul qui se trouve toujours dans les cuves du bateau, a ajouté le Premier ministre.

Selon le Premier ministre, il reste encore 1.950 tonnes métriques d'hydrocarbures à bord. Si le temps reste clément et que le navire ne se casse pas en deux, l'opération de pompage pourrait être conclue d'ici le mercredi 12 août. Toutefois, M. Jugnauth s'est dit inquiet au sujet des fissures qui continuent de s'agrandir et qui, selon les experts de l'opération de sauvetage, pourraient entraîner la destruction de l'épave et compliquer davantage les efforts de pompage.

D'autre part, les opérations dans le lagon ont permis de récupérer 395 tonnes d'eau de mer polluée et 90 tonnes de boues d'hydrocarbures, a expliqué le Premier ministre, assurant que la situation dans le lagon de Mahébourg s'est considérablement améliorée. Toutefois, il a indiqué que d'autres nappes d'huile continuent de se déplacer en direction de la côte nord de l'île et que des mesures seront prises pour les stopper.

M. Jugnauth a aussi tenu à répondre à ses détracteurs qui jugent que le gouvernement a tardé à réagir pour empêcher la catastrophe. Il a expliqué qu'en tant que chef du gouvernement, il a agi sur les recommandations des experts, dont le capitaine de sauvetage, qui avaient déconseillé toute opération de pompage en raison du mauvais temps persistant depuis plus de deux semaines. Selon lui, s'il avait fait fi de ces conseils, il aurait pu mettre en danger la vie des sauveteurs sans pour autant réussir à pomper le fioul.

Le Premier ministre a salué les efforts des milliers de volontaires qui se sont déplacés durant le week-end dans un élan de solidarité nationale pour aider à contenir l'avancée des nappes de fioul et à nettoyer le lagon. Il a indiqué que ces efforts sont soutenus par l'aide de pays étrangers qui ont dépêché du matériel et des experts. Il a souligné que toute aide de personnes ou de pays serait la bienvenue pour faire face à cette catastrophe écologique sans précédent.

LSi Africa avec Xinhua

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Marée noire : le Wakashio échoué à Maurice pourrait se briser en deux, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.