Publicité

JUSTICE

L'ex-président Jacob Zuma va être jugé pour corruption

La justice sud-africaine a ordonné vendredi que l'ex-président Zuma soit jugé pour corruption. Il est soupçonné d'avoir reçu des pots-de-vin du groupe de défense français Thales à la faveur d'un contrat d'armement conclu en 1999.

Crédit Photo: Kumalo W.
Crédit Photo: Kumalo W.

Jacob Zuma.

Il aura bien affaire à la justice. L'ancien président sud-africain Jacob Zuma sera jugé pour corruption dans une vieille affaire d'armement impliquant le groupe français Thales, après le refus unanime vendredi d'un tribunal sud-africain d'abandonner les poursuites visant l'ex-chef de l'État.

"La demande […] d'abandonner les poursuites a été rejetée", a déclaré le juge Willie Seriti de la Haute Cour de Pietermaritzburg (est). "Il s'agit d'une décision unanime", a-t-il précisé.En conséquence, le procès de l'ancien président débutera mardi à Pietermaritzburg. Jacob Zuma, au pouvoir de 2009 à 2018, avait demandé l'abandon des poursuites, s'estimant victime d'une "chasse aux sorcières", lancée il y a vingt ans dans une rocambolesque affaire de ventes d'armes.

"Très lourd dossier"

Mais le parquet sud-africain avait défendu leur maintien, compte tenu du "très lourd dossier" retenu contre lui et au nom de "l'égalité" devant la loi. "La demande du parquet […] est acceptée", a déclaré vendredi le juge Seriti.

L'ancien chef de l'État est soupçonné d'avoir touché 4 millions de rands (245 000 euros au cours actuel) de pots-de-vin du groupe de défense Thales à la faveur d'un contrat d'armement de près de 4 milliards d'euros conclu en 1999. Selon l'accusation, il a été rémunéré pour éviter à Thales des poursuites pour corruption, via son ami et conseiller financier Schabir Shaik, condamné pour sa participation à cette affaire à quinze ans de prison dès 2005.

Jacob Zuma et Thales ont toujours nié les allégations. Englué dans de nombreux scandales, le président Zuma a été poussé à la démission en 2018 et remplacé par son vice-président Cyril Ramaphosa, qui a promis de nettoyer son parti et le pays de la corruption.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Afrique du Sud : l'ex-président Jacob Zuma va être jugé pour corruption, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.