Publicité

ANNONCE

Abus sexuels dans l'Eglise : l'indemnisation des victimes sera financée par la vente de biens immobiliers ou un emprunt

Lundi 8 novembre, les évêques catholiques votent des résolutions à huis clos constituant «un vaste programme de renouvellement (des) pratiques de gouvernance» dans l'Église de France, selon Mgr Eric de Moulins-Beaufort.

© Photo : Service Communication diocèse de Reims
© Photo : Service Communication diocèse de Reims

Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, archevêque Reims et président de la Conférence des évêques de France.

Les évêques réunis à Lourdes ont décidé lundi la constitution d'une instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation, qui instruira les demandes des victimes de violences sexuelles et sera dirigée par la juriste Marie Derain de Vaucresson, a annoncé Mgr de Moulins-Beaufort.

Il s'agit d'une des résolutions adoptées par l'épiscopat, dévoilées par Eric de Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des évêques de France (CEF), lors d'une conférence de presse à Lourdes. Mme Derain de Vaucresson, ancienne défenseure des enfants, constituera «son équipe à sa guise sur le modèle de la commission Sauvé», a-t-il précisé.

Il s'exprimait lors du discours de clôture de l'assemblée plénière de la CEF à Lourdes, lors de laquelle des décisions prises vendredi et des résolutions votées à huis clos lundi «marquent un pas décisif», a-t-il assuré.

Une série de groupes de travail

Une partie de ce rendez-vous entamé mardi dernier était consacrée à la suite à donner au rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase), présidée par Jean-Marc Sauvé, qui a révélé l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Église. «Nous transmettrons au Saint-Père, après les avoir travaillées un peu, les recommandations de la Ciase, qui concernent l'Église universelle, en particulier concernant le droit canonique», a-t-il aussi ajouté.

Sans révéler la teneur des résolutions votées, Eric de Moulins-Beaufort a aussi annoncé que la CEF avait «décidé la constitution d'une série de groupes de travail chargés de réfléchir à des aspects différents de notre gouvernance diocésaine ou nationale et de nous faire des propositions concrètes». «Ces groupes, pilotés par une personne laïque», «rendront compte de leurs travaux en amont de chacune de nos assemblées plénières», a ajouté l'archevêque de Reims. Selon lui, les résolutions «constituent un vaste programme de renouvellement de nos pratiques de gouvernance» dans l'Église de France. Le détail des résolutions doit être annoncé lors d'une conférence de presse à 14H00.

Vendredi, sous la pression du rapport Sauvé et des associations de victimes, les 120 évêques ont reconnu «la responsabilité» de l'Église catholique dans les crimes sexuels commis par des prêtres et religieux et leur dimension «systémique» depuis 1950. Mgr de Moulins-Beaufort avait alors souligné que «cette responsabilité entraîne un devoir de justice et de réparation». Ces deux derniers mots n'ont pas été prononcés lundi dans son discours de clôture. Le contenu d'un dispositif d'indemnisation financier a fait partie des questions travaillées par les évêques.

LSi Africa avec AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Abus sexuels dans l'Eglise : l'indemnisation des victimes sera financée par la vente de biens immobiliers ou un emprunt, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.