Publicité

JUSTICE

Le transfert de prison de Lula suspendu par la Cour suprême

À l'issue d'une nouvelle journée fertile en rebondissements pour Lula, la Cour suprême du Brésil a finalement suspendu mercredi le transfert de l'ex-président brésilien vers un centre pénitentiaire.

Crédit Photo: AFP
Crédit Photo: AFP

Dans la matinée, l'ordre de transfert donné par une juge d'application des peines avait fait l'effet d'une bombe. Elle avait décrété que Luiz Inacio Lula da Silva devait quitter sa cellule spéciale d'un commissariat de Curitiba (sud), où il jouit de certaines prérogatives, pour purger le reste de sa peine de huit ans et dix mois de réclusion dans une prison de l'Etat de Sao Paulo (sud-est).

Ce centre pénitentiaire situé à Tremembé, à 150 km de Sao Paulo, accueille des détenus condamnés pour des crimes qui avaient marqué l'opinion publique dans l'ensemble du pays. Lula, 73 ans, aurait pu y côtoyer par exemple Alexandre Nardoni, condamné à 30 ans de prison pour le meurtre de sa petite fille de cinq ans, une affaire qui avait choqué tout le Brésil.

Mais la Cour suprême en a décidé autrement. Par une majorité écrasante de 10 voix contre 11, les magistrats de la plus haute juridiction du pays ont décidé que Lula devrait rester à Curitiba jusqu'au jugement d'une demande de liberté déposée par ses avocats.

Accusé d'avoir reçu un appartement en bord de mer de la part d'un groupe de travaux publics en échange de faveurs dans l'attribution de marchés publics, l'ex-président n'a cessé de clamer son innocence, se disant victime d'un complot pour l'empêcher de revenir au pouvoir.

En juin, le site d'investigation The Intercept Brasil a publié des échanges de messages qui mettent en doute l'impartialité des procureurs chargés du dossier Lula et du juge qui l'a condamné en première instance.

Le juge en question, Sergio Moro, figure de proue de la lutte anticorruption au Brésil, est actuellement ministre de la Justice du président d'extrême droite Jair Bolsonaro. Ce dernier a remporté l'élection d'octobre dernier, pour laquelle Lula était donné favori avant d'être déclaré inéligible trois mois avant le scrutin.

La Cour suprême devrait se pencher prochainement sur une demande de libération de Lula basée justement sur la partialité présumée de Sergio Moro.

Avec Belga

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaite à l'article Brésil: le transfert de prison de Lula suspendu par la Cour suprême, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajouter votre commentaire il sera mise en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.