Publicité

POLÉMIQUE

Accusé de racisme, Trump s'en prend dans un tweet acide à un pasteur noir

Donald Trump a accusé lundi le révérend Al Sharpton, figure du mouvement de défense des droits des Noirs, d'"escroc" qui "déteste les Blancs et les Policiers! ", s'exposant à de nouvelles accusations de racisme après ses attaques pendant le week-end contre un élu noir de la ville de Baltimore

Crédit Photo: Ouest France
Crédit Photo: Ouest France

Donald Trump.

""Al est un escroc, un agitateur", a dénoncé M. Trump, commentant un tweet d'Al Sharpton qui annonçait son intention de se rendre à Baltimore. Et le dirigeant républicain d'ajouter à propos de ce révérend noir: il "déteste les Blancs et les Policiers".

Ce nouveau tweet acide du milliardaire, publié très tôt lundi, indique qu'il n'a pas l'intention de revenir sur ses propos du week-end où il dressait un tableau infâme de Baltimore, ville majoritairement noire minée par les problèmes sociaux et la criminalité et critiquait sévèrement Elijah Cummings, élu noir de Baltimore au Congrès. Ses critiques ont provoqué un tollé dans l'opposition, la chef des démocrates à la Chambre des représentants Nancy Pelosi les qualifiant de "racistes".

Lundi matin, le président américain a repris ses attaques de plus belle. "Baltimore, sous la direction d'Elijah Cummings, a les pires statistiques de crime de la Nation. 25 ans de bavardages, pas d'action ! Tellement fatigué d'écouter les mêmes conneries...", a tonné le locataire de la Maison Blanche. Déjà à la mi-juillet, Donald Trump avait appelé quatre élues démocrates du Congrès issues de minorités à "retourner" d'où elles venaient.

Puis durant le week-end, il a décrit la grande ville portuaire de Baltimore, sur la côte Est des Etats-Unis, comme un "endroit très dangereux et sale", "infesté de rats" où "aucun être humain ne voudrait vivre". Enfin, en qualifiant d"'escroc" un militant noir, Donald Trump semble confirmer les analyses politiques selon lesquelles il cherche avant tout à galvaniser sa base, très majoritairement blanche, alors qu'il se lance dans la conquête d'un second mandat. 

Avec Belga

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Accusé de racisme, Trump s'en prend dans un tweet acide à un pasteur noir, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.