Publicité

CRISE MONÉTAIRE

ECO : plusieurs pays dénoncent la décision «unilatérale» de Ouattara et Macron

Le Nigeria et plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, notamment anglophones, ont dénoncé jeudi à Abuja la décision de remplacer le franc CFA par l'eco, affirmant qu'elle n'était «pas conforme» au programme adopté récemment par l'ensemble de la région pour mettre en place une monnaie unique.

Crédit Photo: PRCI
Crédit Photo: PRCI

Emmanuel Macron et Alassane Ouattara à Bouaké en Décembre 2019.

Les six pays de la Zone monétaire ouest-africaine (WAMZ) ont «noté avec préoccupation la déclaration visant à renommer unilatéralement le franc CFA en eco d'ici à 2020», selon un communiqué publié à l'issue de cette rencontre extraordinaire entre les différents ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales.

La WAMZ est composée du Nigeria, du Ghana, du Liberia, de la Sierra Leone, de la Gambie et de la Guinée (Conakry), qui ne fait pas partie de la zone CFA. Ces pays estiment que «cette action n'est pas conforme aux décisions» de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) en vue de «l'adoption de l'eco comme nom de la monnaie unique» de toute la région, dont l'idée est débattue depuis bientôt 30 ans. Ils «réitèrent l'importance pour tous les membres de la Cédéao d'adhérer aux décisions de l'autorité des chefs d'État et de gouvernement de la Cédéao concernant la mise en oeuvre de la feuille de route révisée du programme de monnaie unique». Un sommet réunissant les chefs d'Etat de la WAMZ est prévu «bientôt» pour décider de la conduite à venir, précise le communiqué final.

Huit pays francophones d'Afrique de l'Ouest, qui utilisent le franc CFA, avaient annoncé fin décembre leur décision de remplacer leur monnaie commune par l'«eco» et de rompre ainsi les liens très controversés avec la France, ancienne puissance coloniale, qui accueillait notamment la moitié de leurs réserves de changes en échange de la convertibilité du CFA avec l'euro. L'annonce surprise avait été faite par le président ivoirien Alassane Ouattara lors d'une visite à Noël de son homologue français Emmanuel Macron, dont il est le principal allié politique dans la région, au lendemain d'un sommet de la Cédéao qui avait encouragé les efforts visant à mettre en place une monnaie unique ouest-africaine d'ici à juillet.

LSI AFRICA avec l'AFP

Commentaires (1)

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article ECO : plusieurs pays dénoncent la décision «unilatérale» de Ouattara et Macron, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Derniers commentaires

TA
Tolu

Ils ont rien compris. Leur petit jeu de néo-colonialisme ne marche plus avec les africains aujourd'hui.

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.