Publicité

SUSPENSION DE DETTE

Club de Paris : le Congo-Brazzaville bénéfice du service de suspension de dette

Conformément aux annonces effectuées au mois d’avril par le Club de Paris, douze pays pauvres, dont le Congo-Brazzaville, ont obtenu une suspension de leur dette pour une durée indéterminée.

Crédit Photo : Éden Sertz
Crédit Photo : Éden Sertz

Brazzavill, capitale du Congo.

L’Éthiopie, le Tchad, la République du Congo et le Pakistan ont obtenu un moratoire sur le service de leur dette, ce qui porte à 12 le nombre de pays ayant signé un protocole d’accord sur le sujet depuis la mi-avril, a indiqué mardi soir le Club de Paris.

« Les représentants des pays créanciers du Club de Paris ont accepté d’accorder » à « la République du Congo », à « la République Fédérale Démocratique d’Éthiopie », la « République du Tchad », et à la « République islamique du Pakistan » une « suspension du service de la dette pour une durée déterminée, du 1er mai au 31 décembre 2020 », a précisé dans quatre communiqués distincts le Club de Paris, qui réunit le groupe informel des créanciers de ces pays.

À ce jour, depuis la décision à la mi-avril du G20 de suspendre le service de la dette des pays les plus pauvres pour les aider à faire face à la crise du coronavirus, 30 pays éligibles ont officiellement demandé au Club de Paris à bénéficier d’un moratoire, indiquent les communiqués. « Parmi ces pays, 12 pays ont désormais signé un protocole d’accord avec le Club de Paris. Pour ces 12 pays, le montant total des échéances en 2020 ainsi différées atteint environ 1,1 milliard de dollars à ce jour, auquel s’ajoute le report d’arriérés préexistants », a ajouté le Club de Paris.

Le 19 mai, le premier pays à bénéficier d’un moratoire dans ce cadre avait été le Mali, suivi par le Népal, Grenade et la Dominique. À la mi-avril, les 22 créanciers du Club de Paris et les créanciers émergents, parmi lesquels des pays comme la Chine, l’Inde, l’Arabie saoudite, la Turquie ou l’Afrique du Sud, s’étaient mis d’accord pour suspendre des paiements sur le service de la dette au profit des pays les plus pauvres.

Le Club de Paris, fondé en 1956, est un « groupe informel » de pays dits « industrialisés », parmi lesquels la France, les États-Unis, l’Allemagne, le Japon ou encore la Suisse. Cette institution multilatérale a pour objectif de permettre « aux créanciers de recouvrer leurs créances en arriérés et de trouver une solution efficace et rapide aux crises de la dette souveraine ».

LSI AFRICA avec O-F.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Club de Paris : le Congo-Brazzaville bénéfice du service de suspension de dette , ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.