Publicité

SOULAGEMENT

Congo : le Club de Brazzaville mobilise 300 milliards CFA pour les entreprises locales

Les entreprises congolaises durement frappées par la crise sanitaire mondiale, vont bientôt renouer avec le sourire grâce à un soutien financier conséquent.  Dans le prolongement de ses échanges le 8 mars dernier dans le département de la cuvette avec un groupe d’opérateurs économiques, le chef de l'état congolais, Dénis Sassou Nguesso, s'est entretenu ce samedi à Brazzaville avec Henri- Claude Oyima, président directeur général du Groupe BGFI.

Crédit Photo : Montage.
Crédit Photo : Montage.

Le président Congolais Dénis Sassou Nguesso et Henri-Claide Oyima, PDG de BGFI Bank.

C'est une cagnotte de 300 milliards de francs CFA qui est désormais mobilisée par un groupement d’intérêt économique, dénommé Club de Brazzaville, au profit des entreprises congolaises. On se rappelle de la date du 8 Mars 2020 où le président Dénis Sassou Nguesso avait missionné Tony Elumelu du Gourpe UBA, Benedict Okey Omarah de Afreximbank, et Henri-Claude Oyima de BGFI, pour que ces derniers appuient la relance économique de ce petit pays D'Afrique centrale qui traverse une crise économique sans précédent depuis la chute de l'or noir. Cinq mois après cette audience, c'est le président directeur général du groupe BGFI, Henri-Claude Oyima, qui a révélé l'information à l'issue de son audience de ce 19 septembre 2020 avec le chef de l'Etat congolais : " Nous sommes heureux de vous annoncer que nous avons conclu à la fois avec tous les créanciers de ce club et le ministère en charge des Finances et du Budget pour une enveloppe de trois cents milliards de francs CFA. Ce financement devrait permettre de régler une partie de la dette intérieure du Congo », a indiqué le PDG de BGFI Bank.

De son côté, le Premier ministre congolais, Clément Mouamba très satisfait de l'accord conclu, a salué cet appui financier qui aidera l'Etat congolais à atténuer et régler une partie de la dette intérieure: "nous saluons et félicitons le fait que cette opération soit menée de manière technique dans les délais convenus. Les créanciers auront des titres avec une décote, parce que ce travail a un coût dans la mise en œuvre. Ils auront donc l’obligation de réinjecter l’argent dans l’économie. D’ici là, c'est plus de 250 milliards qui seront injectés dans l’économiie", a affirmé le chef du gouvernement congolais.

Henri-Claude Oyima a tenu par ailleurs à clarifier la nature de cet appui financier de 300 milliards de FCFA : "Il ne s’agit pas des financements qu’on accorde directement à l’Etat, mais des financements pour accompagner les entreprises et permettre la relance de l’économie du pays", a-t-il précisé. 
Dans le cadre de son programme économique conclu en juillet 2019 avec le Fonds monétaire international (FMI), le Congo-Brazzaville est tenu de solder la dette intérieure, afin de favoriser la relance des activités du secteur privé dans le pays.

LSI AFRICA

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Congo : le Club de Brazzaville mobilise 300 milliards CFA pour les entreprises locales, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.