Publicité

CRISE ÉCONOMIQUE

Tunisie: la pandémie plombe l'économie, conséquences sociales désastreuses

Flambée du chômage, nouvelle vague de faillites en vue: les mesures prises par la Tunisie pour faire face à la flambée des cas de coronavirus vont avoir des conséquences sociales désastreuses dans un pays déjà à la peine économiquement, avertissent des observateurs.

Crédit Photo : FETHI BELAID
Crédit Photo : FETHI BELAID

Des étals d'un marché à Tunis, le 4 octobre 2020.

"La première vague de l'épidémie (de mars à juin, NDLR) a entraîné la perte de 165.000 emplois selon nos estimations," a indiqué à l'AFP Béchir Boujday, membre du bureau exécutif de l'Utica, la principale instance représentant le patronat en Tunisie.40% des entreprises d'artisanat ont déjà mis la clef sous la porte, et environ 35% des PME sont "menacées de faillite", s'inquiète-t-il au moment où les autorités ont annoncé une série de nouvelles restrictions pour endiguer la pandémie.

Depuis mars, la Tunisie a recensé sur son sol plus de 28.000 cas de Covid-19, dont plus de 400 décès, selon les autorités. Le pays enregistre actuellement plus de 20 morts de la maladie par jour, contre 50 au total entre mars et fin juin. Les autorités ont interdit début octobre tout rassemblement et ont réinstauré depuis jeudi et pour 15 jours un couvre-feu dans de nombreuses zones du pays, notamment dans toute la région de Tunis. Le gouvernement a toutefois écarté un confinement général comme celui qui avait été mis en place au printemps, soulignant que le pays n'en avait pas les moyens.

Au premier semestre, le taux de chômage est passé de 15 à 18%, selon l'Institut national de la statistique (INS). Il pourrait atteindre 21,6% d'ici la fin de l'année selon une étude conjointe du gouvernement et de l'ONU, ce qui représenterait près de 274.500 nouveaux chômeurs sur l'année 2020. De nombreux emplois ont disparu dans le secteur informel, qui embauche quelque 44% des travailleurs tunisiens selon l'INS, notamment dans l'agriculture, la restauration, le commerce ou le tourisme, secteurs clés frappés de plein fouet par la pandémie.

Dans les cafés à Tunis et dans d'autres zones fortement touchées par la pandémie, les chaises ont été interdites par les autorités. Une décision qui "met en péril 100.000 familles", selon la chambre syndicale des propriétaires des cafés.

LSI AFRICA avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Tunisie: le Covid-19 plombe l'économie, conséquences sociales désastreuses, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.