Publicité

ÉPIDÉMIE

Ghana : plus de 10.000 volailles mortes dans l'épidémie de grippe aviaire

Plus de 10.000 volailles sont mortes de la grippe aviaire au Ghana, a confirmé samedi à LSI AFRICA un haut responsable du ministère de l'Alimentation et de l'Agriculture.

Crédit Photo: Archives VN
Crédit Photo: Archives VN

Image d'illustration.

Patrick Abekeh, directeur des services vétérinaires dudit ministère, a déclaré qu'un total de sept fermes ont signalé une déclaration de l'épidémie dans les régions du Grand Accra, de la Volta et du Centre. "Dans ces sept fermes, 5.811 volailles ont péri de mort naturelle tandis que le département des services vétérinaires en a détruit 4.500. Au total, 10.311 ont été perdues à cause de l'épidémie", a-t-il indiqué.

La destruction des volailles restantes dans chacune des fermes touchées, a expliqué le responsable, était nécessaire pour empêcher la propagation de la grippe à d'autres fermes. "En raison de sa nature zoonotique, la grippe aviaire peut affecter les êtres humains, y compris les ouvriers agricoles et tous ceux qui entrent en contact avec les oiseaux infectés", a dit M. Abekeh. Heureusement, aucune infection humaine n'a encore été enregistrée, a-t-il ajouté.

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Ghana : plus de 10.000 volailles mortes dans l'épidémie de grippe aviaire, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.