Publicité

FRANCE / SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Trottinettes électriques : désormais la loi existe et entre dans le code de la route

Vitesse limitée à 25 km/h, circulation interdite sur les trottoirs, âge minimum de 12 ans: un décret publié vendredi intègre les trottinettes électriques et autres "engins de déplacement personnels" au code de la route, afin d'encadrer une pratique qui a explosé ces dernières années. 

 

 

 

© François Destoc / MaxPPP
© François Destoc / MaxPPP

Outre les gyroroues et hoverboards, ce sont surtout les trottinettes qui sont visées. Véritable phénomène de mode dans de nombreuses villes de France et d'Europe, leur usage a explosé depuis deux ans, notamment à travers l'essor des locations en libre-service ("free floating"). A Paris, on dénombre environ 15.000 trottinettes.

La loi prévoit désormais que ces engins ne doivent pas pouvoir dépasser une vitesse de 25 km/h, alors que certains constructeurs offraient la possibilité d'atteindre jusqu'à 80 km/h. Conduire un engin conçu pour dépasser les 25 km/h (par construction ou après avoir été débridé) sera passible de 1.500 euros d'amende, voire 3.000 euros en récidive.

Comme les vélos, ils devront être équipés de feux de position avant et arrière, d'un système de freinage et d'un avertisseur sonore.

Stationnement permis sur les trottoirs 

Finis, les voyages à deux, parfois avec un enfant: les "engins de déplacement personnel motorisés" (EDPM) ne peuvent transporter qu'un conducteur, qui doit être âgé d'au moins douze ans. En cas de non-respect de la règle, on s'expose à une amende de 35 euros.

Ces EDPM ne doivent pas "pousser ou tracter une charge ou un véhicule", ni "se faire remorquer par un véhicule". Comme pour les autres véhicules, il est interdit de porter des écouteurs en conduisant.

Finis, les slaloms sur les trottoirs au milieu des piétons: "les conducteurs d'engins de déplacement personnel motorisés doivent circuler sur les bandes ou pistes cyclables", sous peine de 135 euros d'amende. En l'absence de piste cyclable, ils pourront emprunter les routes limitées à 50 km/h ou moins.

La circulation est interdite sur route hors agglomération, sauf dérogation.

Les maires pourront en effet "autoriser la circulation des engins sur le trottoir, à condition qu'ils respectent l'allure du pas et n'occasionnent pas de gêne pour les piétons" ou "autoriser la circulation sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 80 km/h, sous réserve que l'état et le profil de la chaussée ainsi que les conditions de trafic le permettent", prévoit le décret.

"Lorsqu'il circule la nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante", un conducteur d'EDPM devra porter soit un gilet de haute visibilité, soit un équipement rétro-réfléchissant.

Le port d'un tel équipement, ainsi que celui d'un casque, est obligatoire dans le cas d'une circulation -autorisée- hors agglomération.

Le stationnement sur les trottoirs est permis, tant que ça ne gêne pas les piétons.

Mais certains maires, comme Anne Hidalgo à Paris, ont d'ores et déjà fixé leurs règles, parfois plus sévères.

Dès l'été, la mairie de Paris avait ainsi notamment limité la vitesse de ces engins à 20 km/h (8 km/h dans les aires piétonnes) et interdit qu'ils stationnent sur le trottoir.

Ces règles encadrent les caractéristiques techniques et la pratique des EDPM. La réglementation du marché du "free floating", autre enjeu, sera, lui, fixé par la Loi d'orientation des mobilités (LOM) actuellement en cours d'examen au Parlement.

LSi Africa avec AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article Trottinettes électriques : désormais la loi existe et entre dans le code de la route, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.