Publicité

MESAVENTURE

CAN2021: les autorités nigérianes humilient les Écureuils, un scénario surréaliste

Partie de Cotonou ce Mardi 12 Novembre à 9h41 min, la délégation béninoise composée de l'encadrement technique, des joueurs, et des officiels de la Fédération béninoise de Football et du ministère des Sports a vécu un véritable enfer en terre nigériane. 

Crédit Photo: Bill Westniol
Crédit Photo: Bill Westniol

Les Écureuils font leur entrée dans le cadre des éliminatoires de la CAN2021, ce Mercredi 13 Novembre.

A la veille de sa première sortie dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021, les Écureuils emmenés par Michel Dussuyer ont dû faire face à des situations ubuesques à leur escale à  l'aéroport Port Harcourt.  

Pour ce trajet assuré par la compagnie ivoirienne Air Côte d'Ivoire, un arrêt obligatoire a été marqué pour les formalités de police dans cet aéroport de Port-Harcourt après 1h14min de vol. Sur place après une quarantaine de minutes de tâtonnements les joueurs  et la délégation, confinés dans un bus ont pu avoir accès à l'espace indiqué pour ces formalités.  Là encore, la délégation béninoise aura mis plus d'une 20min avant de finir ces formalités. Pressés, volontairement par les autorités nigérianes, les béninois ont regagné leur avion espérant en avoir fini avec ce calvaire. Erreur, car une fois installé dans cet appareil de type DHC 8 q Q 400, les béninois attendront assis dans la chaleur plus d'une heure de temps. De source digne de foi, LSI AFRICA a appris en exclusivité que la délégation a dû s'acquitter d'une taxe de 50$ par passager à bord de cet avion qui transportait une soixantaine de personnes. Il sonnait finalement 14h27min lorsque la délégation a finalement été autorisée à décoller.

Rebondissement 

Alors que l'avion se trouvait en bout de piste, s'apprêtait donc à prendre  son envol, la tour de contrôle a demandé aux pilotes de ne pas décoller. Raison évoquée: une nouvelle taxe aéroportuaire "oubliée" par la partie béninoise. Retour au point de stationnement. C'est la stupeur dans l'avion, les joueurs sont désabusés, décontenancés, groguis. Le sélectionneur des Écureuils, Michel Dussuyer est dans une colère noire mais impuissant comme toute la délégation face à ce qui apparaissait comme un scénario digne d'un western hollywoodien. S'en suivent alors de longues  négociations qui vont durer 1h05min et abouties au paiement de 1000 $ par la partie béninoise. A 15h37 min, l'avion transportant la délégation béninoise a de nouveau été autorisé à décoller.  

Incompréhension 

Aucune raison valable n'aura finalement permis aux nigériane de justifier cette attente interminable . Car tout porte à croire que les nigérians ont voulu sciemment saper le moral de la troupe de Michel Dussuyer et l'empêcher d'effectuer une dernière séance en guise de reconnaissance de la pelouse avant le Match prévu ce Mercredi 13 Novembre. 

Le Match Nigéria- Bénin va se dérouler dans un contexte socio-politique tendu dans la mesure où les frontières terrestres entre les deux pays ont été unilatéralement fermées par le président M. Buhari depuis plusieurs mois.  Les Écureuils du Benin ont pu atterrir à  Uyo est la capitale de l'État d'Akwa Ibom vers 16h15min avant de rejoindre leur camp de base, Aliz Ambruz Hôtel.

Arnaud Berthier LSI AFRICA

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article CAN2021: les autorités nigérianes humilient les Écureuils, un scénario surréaliste, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.