Les Rencontres Africa
Publicité

FOOTBALL

Une attaque contrariée, des remplaçants en embuscade

Avec le forfait in extremis de Kylian Mbappé, les Bleus partent en Islande avec une attaque contrariée, d'autant qu'Antoine Griezmann peine à s'adapter au Barça et qu'Olivier Giroud ne joue plus à Chelsea. A Reykjavik vendredi, les habituelles doublures auront une carte à jouer.

Crédit Photo: Goal
Crédit Photo: Goal

Image d'illustration.

Le sélectionneur Didier Deschamps a l'habitude d'évoquer la "bulle d'oxygène" que représente la sélection pour ses internationaux confrontés à des passages à vide en club. C'est particulièrement vrai pour Giroud, toujours titulaire avec les Bleus mais quasiment jamais avec les "Blues".

Le grand barbu n'a disputé que 18 petites minutes avec le club de Londres depuis le dernier rassemblement, à cause d'un virus puis de la concurrence à Londres. L'appel de Deschamps lui a fait du bien, mais ça n'aide pas à retrouver la forme.

"C'est aussi une question de rythme: l'année dernière, il avait un temps de jeu malgré tout assez suffisant, là c'est quand même insuffisant sur le plan athlétique. Il ne peut pas être à son meilleur niveau en n'ayant pas un minimum de temps de jeu", a pointé le sélectionneur la semaine dernière.

Lundi et mardi, à l'entraînement, Giroud a redoublé d'efforts pour rattraper son retard, multipliant les courses individuelles et participant aux oppositions avec un engagement parfois trop excessif, comme lorsqu'il a taclé Kingsley Coman avec vigueur mardi.

"A l'entraînement, il n'avait pas l'air de douter. De ce que je vois en équipe de France, il n'est pas dans le doute du tout", a souligné Clément Lenglet à propos de l'attaquant de 33 ans et 93 sélections. La concurrence de Wissam Ben Yedder, en grande forme avec Monaco, pourrait cependant l'inciter à se poser des questions.

Revenu dans le groupe France en juin, après plus d'un an d'absence, l'ancien Sévillan s'est mis en valeur lors de ses deux dernières apparitions sous le maillot bleu, contre Andorre, avec un but en juin (4-0) comme titulaire, puis en septembre (3-0) en sortant du banc.

Avec l'AFP

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaite à l'article Bleus: une attaque contrariée, des remplaçants en embuscade, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajouter votre commentaire il sera mise en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.