Publicité

CHRONIQUE

A quoi joue-t-on à la Confédération Africaine de Football?

De mémoire, je n’ai pas souvenir d’une telle situation. Au moment même où huit pays (Egypte, Mali, Cameroun, Ghana, Nigeria, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud et Zambie) disputent une bataille capitale pour une place au tournoi olympique de Tokyo, leurs pays sont sur la brèche dans une autre course à la qualification, celle de la CAN 2021. La CAF a programmé deux matches entre le 11 et le 19 novembre.
Mortelle concomitance.

Crédit Photo: Bitma Wolfik
Crédit Photo: Bitma Wolfik

Ahmad Ahmad, le president camerounais Paul Biya et l'ex-Ballon d'Or Samuel Eto'o.

La CAN, bien sûr, c’est l’objectif de chacun. C’est la référence suprême du football africain y compris dans les pays qui savent qu’ils n’ont quasiment aucune chance de la remporter au cours des deux prochaines décennies. Mais les Jeux Olympiques ne sont pas une petite affaire. Dois-je vous rappeler que ces Jeux ont grandi l’image du football africain dans le monde du ballon aussi rond que la planète. Souvenez-vous de laconquête de la médaille d’or du Nigeria en 1996 à Atlanta. Nwankwo Kanu et ses camarades étaient devenus des héros dans leur pays mais aussi dans toute l’Afrique et ailleurs de par le monde.

Quatre ans plus tard les voisins camerounais, Samuel Eto’o en tête, emboîtaient le pasdes Super Eagles, en montant sur la plus haute marche du podium à Sydney. D’autres médailles, argent et bronze, suivront pour les Nigérians en 2008 à Londres et en 2016 à Rio de Janeiro.

La CAN U23 a été créée en 2011 comme éliminatoire des Jeux Olympiques. Sa périodicité est d’ailleurs quadriennale Son but était de générer de nouvelles ressources financières en faisant venir de nouveaux partenaires économiques. La précédente formule par élimination directe ne permettait pas d’attirer les lumières de la médiatisation. Franchement, je ne comprends pas quel homme de terrain, je ne parle pas des hommes de bureau – les « bla-bla-teurs » -, puisse accepter que les éliminatoires de ces deux épreuves majeures par leur enjeu se déroulent au même moment. Comme si les U23 n’étaient que des enfants de chœur, des apprentis-joueurs. Combien d’équipes en Europe ou en Amérique du Sud ont-ils dans leurs rangs des « gamins ».

Le choix pour les sélectionneurs est cornélien, U-23 ou U+23. Affaiblir les uns vous avez pu constater pour enrichir les autres comme si on ne pouvait pas courir deux lièvres à la fois. Dans le même ordre d’idée, vous avez sans doute remarqué que les deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2021 sont programmées dans ce qu’il convient d’appeler « les dates FIFA » entre le 13 et le 19 novembre. Cela ne semble déranger que les seuls sélectionneurs, les autres n’ont que faire des joueurs. Le premier à s’être manifesté se nomme Gernot Rohr, en charge des Super Eagles du Nigeria. 

« Beaucoup de garçons jouent encore le dimanche 10 et doivent voyager le 11 pour allerau Nigeria. Le lendemain, de Lagos, ils vont prendre un avion pour rejoindre le lieu de la rencontre, à Uyo. Ils vont donc arriver le mardi pour faire un entraînement de veille de match et jouer le mercredi après-midi ! C'est un peu spécial, ça manque un peu de respect par rapport à la santé des joueurs et au travail des entraîneurs ». Finalement le match et la presque totalité des autres ont été programmés jeudi. 

La FIFA et la CAF ne paraissent guère se soucier des joueurs dont certains effectuent de longs et pénibles voyages aériens avec la fatigue qu’ils représentent. L’Afrique ce n’est pas l’Europe Messieurs. Les distances sont longues et on ne prend pas un avion comme on hèle un taxi. A chaque continent ses vérités, ses réalités. Peut-être que les anciennes gloires qui occupent souvent les chemins de la médiatisation pourraient-ils prendre la défense de leurs jeunes héritiers. Dans l’intérêt du jeu et dans le respect des joueurs.

Gérard DREYFUS pour LSI AFRICA

Commentaires

Vous souhaitez pouvoir ajouter un commentaire à l'article ÉDITO : à quoi joue-t-on à la Confédération Africaine de Football?, ou faire profiter de votre expérience avec les internautes, ajoutez votre commentaire il sera mis en ligne après validation par notre équipe

Indiquer votre commentaire
Indiquer votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Votre commentaire a bien été prise en compte, notre équipe vous envoi un mail de confirmation une fois mis en ligne.

Votre commentaire est en attente de modération. Voir votre commentaire

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.